Wade affaibli et isolé par Vivianne,Karim Wade absent:guerre des clans au PDS

Depuis sa dernière menace de bloquer la présidentielle, malheureusement noyée par une obsession aveugle de voir son fils Karim Wade bénéficier d’une amnistie maitre Abdoulaye Wade n’apparaît plus en public.

Le silence assourdissant de l’ancien président de la république et non moins secrétaire général du Parti Démocratique sénégalais (PDS) sur des questions aussi importantes de la vie politique sénégalaise notamment sur sa réaction suite à la proclamation officielle des résultats de la présidentielle et sur l’appel à un dialogue constructif lancé par le président Macky Sall pour lequel il a été, avec son prédécesseur Abdou Diouf convié, inquiète…

D’aucuns qui n’avaient pas fini de soupçonner un éventuel deal dont on dit paraphé lors de la visite du pape du Sopi dans le pays d’Alpha Konde de se faire une religion sur une menace de blocage de l’élection qui n’en était pas et qui plus est, ressemblait plus à un soutien voilé d’un tissu de manipulation. Et comme disait l’autre, Babacar Gaye pour ne pas le nommer : Le refus d’un choix est un choix…

L’omerta déclarée, la guerre des clans éclate…

Depuis la victoire de Macky Sall l’ancien président de la république n’a présidé aucune réunion de comité directeur du parti et plus grave pour un parti par essence démocratique une sorte d’omerta a été décrétée. L’interdiction formelle de communiquer a été brandie comme consigne par un groupuscule nous apprend-on. Malheur à tout responsable qui osera transgresser les règles. ‘’Ainsi en a décidé un groupe restreint avec à sa tête Oumar Sarr et Amadou Sall’’ nous confie une source très informée qui poursuit ‘’ le PDS va à coup sûr vers une implosion. On ne sait plus qui est qui et qui décide de quoi. Le comité directeur est en léthargie et certains sont décidés à se battre jusqu’au bout.’’

Karim Wade un héritier qui divise

Depuis son exil en or au Qatar le fils de l’ancien président qui avait moult fois promis de descendre dans l’arène politique ne cesse de tirer les ficelles d’un parti aujourd’hui miné par des querelles internes dont il est au centre. Si on y prend pas garde, l’incapacité temporaire de maitre Wade (nous y reviendrons), l’absence de Karim Wade et la tentative de certains caciques de s’emparer de l’appareil du parti risquent de conduire vers une implosion certaine du PDS.
Les refondateurs exigent la tenue d’un congrès

Après avoir sonné la révolte notamment par un refus de bâillonnement le camp des refondateurs aurait exigé la tenue immédiate d’un congrès extraordinaire. ‘’La crise est en train de prendre une certaine ampleur certains membres du parti refusent que du Qatar Karim Wade veuille diriger le parti à sa guise’’ indique notre source qui pointe une crise profonde d’orientation’’ certains sont toujours fidèles à Karim Wade et d’autres réclament sa mise à l’écart. Il faut s’attendre dans les prochains jours à voir des zones de turbulences secouer le parti ’’

L’amnistie de Karim Wade seul espoir pour sauver le parti

Selon certains observateurs que nous avons interrogés, la procédure d’amnistie devant passer par la saisine de l’Assemblée, il semble peu probable, compte tenu des urgences de l’heure, notamment la mise en œuvre de la réforme institutionnelle pour supprimer le poste de premier ministre, que le président de la république soit actuellement dans les dispositions d’instituer un tel débat même si au demeurant au micro de nos confrères de France 24, il avait fait entrevoir une telle idée pour préserver la cohésion sociale. Les partisans de Karim Wade devront donc prendre leur mal en patience. Même si certains soupçonnent à tort ou à raison un deal entre le candidat d’alors et Abdoulaye Wade, le fait est que le Sénégal a d’autres priorités…

Wade affaibli par une maladie ?

‘’ La dernière fois que j’ai vu Abdoulaye Wade il était vraiment affaibli et toussait énormément, il avait même du mal à bien respirer, je n’en sais pas trop, mais il était vraiment malade et éprouvé’’ nous renseigne notre source. Interrogé sur les véritables raisons qui ont poussé le couple Wade à changer d’hôtel notre source de révéler ‘’ les gens faisaient le pied de grue à l’hôtel pour essayer de lui soutirer de l’argent au moment où d’autres qui avaient un calendrier politique le fatiguaient pour rentrer dans ses bonnes grâces .Excédée madame Vivianne Wade a finalement pris la décision de le couper du monde extérieur. Cette décision a été même prise avant que le couple ne quitte l’hôtel Terou-BI’’ indique t’-il

Karim Wade bénéficiera t’-il d’une amnistie pour sauver ce qui restera du parti démocratique ? Le dernier des mohicans réussira t’-il son ultime combat ? Autant de questions dont seul le temps du destin est capable de nous donner des réponses. Une chose est néanmoins, sûre après avoir consolidé les fondements de notre démocratie et écrit l’une des plus belles pages de l’histoire politique panafricaine. Voici venu le temps pour maître Abdoulaye Wade de prendre un repos mérité. Que le fils accroché à ses manches le comprenne ainsi…

Saliou Faye

24 heures
.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *