Quand Trump plombe les finances de Manchester United

Après que Donald Trump a mis en place aux Etats-Unis une nouvelle réforme fiscale, les actionnaires de Manchester United, Américains, ont subi une nette perte en 2017, mais le club continue sa progression en matière de chiffre d’affaires.

Visiblement, Donald Trump met son grain de sel partout, même quand la situation ne s’y prête pas, et Manchester United en sait quelque chose après que ses finances ont chuté lors du deuxième semestre de l’année 2017, selon son dernier rapport économique. Ce sont 23,8 millions d’euros que les Red Devils ont perdu, la faute à une réforme fiscale mise en place par le président américain, qui a revu à la baisse l’impôt sur les entreprises américaine, de 21% précisément. La famille américaine Glazer, actionnaire de l’institution mancunienne, a donc vu ses revenus à l’étranger impactés par cette loi entrée en vigueur fin décembre.
Un chiffre d’affaires en hausse

Mais United peut voir le verre à moitié plein dans cette affaire puisque malgré cette perte, il conserve sa place de club le plus riche du monde, devant le Real Madrid. Ainsi, son chiffre d’affaires a gonflé au dernier trimestre 2017 avec 184,9M€ enregistrés, soit une progression de 4% due au retour des hommes de José Mourinho en Ligue des champions.

SFR Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *