Trump déclenche une opération militaire en Syrie avec Paris et Londres

Le président américain Donald Trump a annoncé une opération militaire en cours contre la Syrie, menée avec la France et le Royaume Uni pour punir le gouvernement syrien, qu’il accuse d’une attaque à l’arme chimique.

«Plus de 100 missiles de croisière et missiles air-surface ont été tirés par les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et la France depuis la mer et l’air sur des objectifs syriens militaires et civils», a indiqué le ministère dans un communiqué cité par l’agence de presse officielle RIA Novosti.

«Un nombre significatif» de ces missiles ont été abattus par la défense aérienne syrienne, a ajouté le ministère russe.

Les installations russes de défense aérienne stationnées en Syrie n’ont pas été utilisées, a ajouté le ministère. Aucun des missiles occidentaux n’a touché les zones couvertes par les défenses aériennes de la Russie autour de ses bases de Tartous et de Hmeimim en Syrie, selon la même source.

Le ministère russe a indiqué que les missiles avaient été tirés depuis des navires américains en mer Rouge, par des avions volant au-dessus de la Méditerranée et par des bombardiers stratégiques américains venus de la base aérienne d’Al-Tanf, dans le sud-est de la Syrie.

Le ministère des Affaires étrangères syrien a dénoncé «l’agression barbare et brutale» des Occidentaux après les frappes menées peu avant l’aube par les Etats-Unis, la France et la Grande-Bretagne contre des bases militaires, a rapporté l’agence officielle Sana.

Ces frappes visent à «entraver» une mission de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC), qui devait entamer le 14 avril son enquête à Douma sur une attaque chimique présumée, selon Sana. L’agence cite une source au ministère des Affaires étrangères qui accuse les Occidentaux de chercher ainsi à dissimuler «leurs mensonges».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *