Défense regroupée : Aliou Cissé étale encore ses limites

Publié le Publié dans Sports

S’il y a un enseignement que l’entraîneur de l’Ouganda a bien retenu de la dernière coupe d’Afrique des nations, c’est l’incapacité de l’équipe du Sénégal à contourner un bloc défensif. Apres l’élimination du Sénégal face au Cameroun,en quarts de finales de la Can 2017,d’aucuns avaient souligné le manque d’altruisme du coach Aliou Cissé,au moment où d’autres ont tout simplement indexé son inexpérience. Ce dernier, avait tout simplement étalé ce soir là, toute l’étendue de ses limites tactiques avaient ils lâché. Bref le staff technique des lions a été pointé du doigt et désigné seul responsable de l’élimination du Sénégal.

Face au Sénégal, ce lundi au stade Léopold Senghor, certainement inspirés par les camerounais, les Ougandais ont mis en place la même option tactique et le résultat a été concluant. Une équipe agressive dans le jeu et regroupée autour d’un bloc défensif est venue contraindre les lions du Sénégal au match nul. Un match amical permet de peaufiner certains détails tactiques pour améliorer les automatismes mais aussi de donner du temps de jeu à certains joueurs pour les mettre à niveau.

Donc de l’objectif qu’on poursuit, on choisit son adversaire avec l’idée de répéter les gammes soigneusement préparées lors des séances d’entraînement. En choisissant donc de jouer contre une équipe ougandaise en route vers Praia, le sélectionneur du Sénégal devait s’attendre, en plus d’une opposition très agressive, à une équipe regroupée derrière ses bases arrières. Face à l’Ouganda le Sénégal ne s’est créé qu’une seule occasion nette de but, démontrant à bien des égards toute la difficulté de l’entraîneur du Sénégal à mettre en place une bonne animation capable de contourner un bloc défensif. Quid des attaquants qui ont été choisis ? En l’absence de Sadio Mané et Diao Baldé qui sont capables de déséquilibrer une défense, s’ils sont utilisés à bon escient bien sure, Aliou Cissé a sélectionné des attaquants qui dégagent le même profil. Comme on a l’habitude de le dire, ce sont des attaquants de pointe.

Choix on ne peut plus étonnant, car face à la Guinée Équatoriale, il faudra, pour contourner le bloc défensif qui sera certainement mis en place, utiliser des attaquants capables de percuter au niveau des couloirs, en plus de l’apport des défenseurs latéraux. Il faut le souligner en dehors d’ismaila Sarr aucun attaquant, parmi les joueurs retenus ne possède les qualités de jeu souhaitées. Ce lundi donc, comme face au Cameroun, au mois de janvier 2017, Aliou Cissé a encore eu toutes les difficultés du monde à déjouer l’équation tactique posée par l’entraîneur Ougandais. En toute objectivité l’entraineur du Sénégal inquiète, il ne rassure pas sur ses réelles capacités à mettre en place une bonne philosophie de jeu, voire trouver un bon animateur.

Jouer un match amical est important, disions nous plus haut, mais à condition de pouvoir tester la bonne combinaison pour le match en vue. Seulement, le choix de ce match contre l’Ouganda alors que l’équipe ne disposait pas de tout son effectif est considéré par certains comme une rencontre amicale dont on pouvait bien se passer. dans ce contexte précis. Cependant pour d’autres, ce match aura permis de faire la preuve des limites objectives de l’entraîneur du Sénégal. Aliou Cissé trouvera t-il la bonne solution ce samedi face à la Guinée équatoriale ? C’est tout le mal que nous lui souhaitons.

Saliou FAYE

<

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please copy the string zN3Tpi to the field below: