Santé:Les syndicats très remontés contre le ministre Abdoulaye Diouf Sarr

Diouf Sarr fait le ménage autour de lui
et s’attire les foudres des syndicalistes

Décrétée année sociale par le chef de l’État, 2018 est en passe de prendre un sacré coup de massue au ministère de la Santé et de l’action sociale où plusieurs agents ont été envoyés, sans préavis, au chômage forcé par Abdoulaye Diouf Sarr.

Jusquici, on ne sait pas le nombre exact de travailleurs victimes du coup de balai du ministre doublé de maire apériste de la commune de Yoff. Ce que l’on sait par contre, c’est que ces agents licenciés font partie des 1162 contractuels dans le cadre du projet Jica et d’autre part des 1596 contractuels du projet Cobra. Constitués pour la plupart de financiers, chauffeurs, sages femmes et infirmiers dans les structures de soins, les travailleurs lésés ont été informés de la mesure par note circulaire, publiée au courant de la semaine dernière par le ministre Abdoulaye Diouf Sarr, via son Directeur des ressources humaines, Ibrahima Souka Ndella Diouf. Dans un communiqué reçu à la rédaction, lAlliance des Syndicats Autonomes de la Santé (Asas) Sutsas-Sudtm/Asas «And Gueusseum», s’insurge contre la mesure «arbitraire et illégale» de rupture de contrat de certaines catégories d’agents du ministère de la Santé et de lAction sociale (Msas). Pour Mballo Dia Thiam et Sidya Ndiaye, il s’agit là dune violation du Code de Travail. «And Gueusseum, Sutsas-Sudtm» condamne avec la dernière énergie la décision inopportune, non seulement de par son caractère tardif et sans préavis contrairement à la loi, mais de son impertinence compte tenu du rôle combien important que ce personnel joue dans le système à tous les niveaux de la pyramide sanitaire», mentionne le texte. Dans la même source, «And Gueusseum» Sutsas-Sudtm invite le ministre de la Santé et de l’action sociale à reconsidérer la situation, surtout que le président de la République a prescrit 2018 année de mandat social». Enfin «And Gueusseum» Sutsas-Sudtm rend responsable le Directeur des ressources humaines (Drh) du Msas, en l’occurrence Ibrahima Souka Ndella Diouf de toutes les perturbations nonobstant les conséquences juridiques et sociales dune telle forfaiture et invite les camarades à la mobilisation pour le «Gueusseum» de renouvellement de tous les contrats réguliers, gage de paix et de progrès social.

Senbusinet avec A.Sidi 24 heures