Révélations:« Le régime veut falsifier le casier judiciaire de Khalifa Sall »� Moussa Tine

A quelques jours de la proclamation définitive de la liste définitive des candidats devant participer à l’élection présidentielle du 24 février 2019, les calculs et manœuvres se font sentir.

C’est notamment dans le cas de l’affaire Khalifa Ababacar Sall. Et selon ses affidés, il se prépare des choses pas du tout catholiques avec le régime en place, à propos du caractère suspensif ou non
du rabat d’arrêt brandi par ses avocats.

Moussa Tine, juriste et patron de
l’Alliance démocratique Pencoo, reste
formel dans ses positions. Il a indiqué
être au courant de manœuvres dilatoires du pouvoir tendant à faire falsifier le casier judiciaire de l’ex-maire de Dakar.

La recevabilité de la candidature de
l’ex-maire de Dakar, Khalifa Sall empêcherait le régime de dormir du sommeil des justes. Pour cause, ce samedi, Moussa Tine aurait indiqué sur Walf TV que des informations à saportée font état de manœuvres du pouvoir tendant à faire falsifier le casier judiciaire de l’ex-maire de Dakar Khalifa Sall. Selon lui, le pouvoir de Macky chercherait à rendre non-suspensif le rabat d’arrêt que les avocats de l’ex-édile de la capitale sont en passe de diligenter.

Ce qui démontre à suffisance que le pouvoir est conscient qu’en cas d’appel sur le rabat d’arrêt, Khalifa obtiendrait gain de cause et participerait de facto à la prochaine présidentielle.

La participation ou non du patron de «Taxawu Dakar» à la prochaine présidentielle est loin de connaitre son épilogue; surtout quand on sait que beaucoup de spécialistes du droit et pas,des moindres soutiennent qu’il n’existe aucune disposition juridique qui permet aujourd’hui d’invalider la candidature de Khalifa Ababacar Sall.

24 heures