Rentrée politique à Thies:L’ancien magistrat Ibrahima Deme met sur orbite le mouvement « Ensemble »

Le juge Ibrahima Hamidou Dème qui a démissionné du Conseil supérieur de la magistrature puis de la magistrature, a procédé au lancement de son mouvement politique «Ensemble», ce dimanche à Thiès. Occasion saisie par le novice en politique pour mettre en garde le pouvoir contre l’usage de la violence.

«Ils sont prêts à tout pour garder le pouvoir»

Au cours de la cérémonie à laquelle étaient conviés l’ancien procureur de la République Me Ousmane Diagne, Me El Hadji Diouf, Cheikh Bamba Dièye, Elène Tine et Bougane Guèye Dany, l’ancien membre du Conseil supérieur de la magistrature (Csm) a tiré sur le régime de Macky Sall et invité la jeunesse à se tenir prête pour relever le défi de l’alternative en 2019.

«Ils sont prêts à tout avec un grand T, pour garder le pouvoir. C’est donc à la jeunesse d’ouvrir les yeux et d’inventer d’autres moyens de combattre le régime, mais sans pour autant opposer une violence à la violence. Ces derniers jours, deux élèves ont été blessés par les forces de l’ordre, l’un à l’œil et l’autre au nez. Je veux, devant cette tribune, lancer un appel solennel au président de la République : Garder le pouvoir n’en vaut pas la peine; vouloir coûte que coûte avoir un deuxième mandat ne doit pas le pousser mater ou à blesser notre jeunesse. L’histoire ne retiendra pas quel président a fait un ou deux mandats, mais le président qui saura répondre aux aspirations du peuple», conseille-t-il aux tenants du pouvoir.

Ibrahima Dème devant des milliers de militants acquis à sa cause et réunis dans le stade Maniang Soumaré de Thiès, d’inviter la jeunesse à la vigilance mais à ne pas verser dans la violence: «Devant cette violence aveugle qu’on veut nous imposer coûte que coûte, il faut qu’on invente d’autres moyens pour nous opposer aux dérives en cours», recommande-t-il.

«Ils n’ont qu’à revenir à la raison, on n’a pas besoin de s’entre-tuer d’ici les élections de 2019. Nous sommes tous des Sénégalais. Nous de l’opposition, devons aller ensemble et réfléchir à des moyens pacifiques pour changer le régime. Lorsque j’ai tâté le pouls de Thiès et du Sénégal, j’ai constaté que le peuple, les Sénégalais, en ont fini avec Macky Sall. Le changement est inexorable. La véritable alternative est inexorable», décrète Ibrahima Dème.

Seneweb