La réforme fiscale de Donald Trump va aussi concerner l’Europe

Le Sénat américain a adopté la réforme historique de la fiscalité de Donald Trump. Elle pourrait avoir un impact sur la compétitivité de l’économie européenne.
Donald Trump a l’esprit occupé ces derniers jours par les rebondissements dans l’affaire russe. Mais il s’est passé un autre événement important ce week-end outre-Atlantique : la quasi-adoption d’une réforme fiscale. « Quasi », parce que le texte a été voté par le Sénat (ce qui était loin d’être gagné). Il faut encore accorder les violons avec le texte précédemment adopté à la Chambre des représentants – ce qui devrait être fait d’ici Noël.

C’est une grande victoire pour les Républicains, et la première vraie victoire politique de Donald Trump depuis son investiture. Même si les Républicains sont majoritaires dans les deux assemblées, les parlementaires américains ont une liberté de vote plus grande qu’en France. Ils refusent parfois d’adopter les textes proposés par leur camp. Chaque voix se négocie. C’est donc la première loi majeure qu’il parvient à faire adopter (il a échoué sur l’assurance santé Obamacare, et il est loin d’avoir le nombre de parlementaires suffisants pour financer le mur à la frontière mexicaine). Bref, entre l’affaire russe et la réforme fiscale, Trump a vécu ce week-end le pire et le meilleur de sa première année au pouvoir.
Senb avec RTl