Puni et relégué sur le banc face à l’OM:polémique autour de Kilian Mbappé

​Arrivé en retard pour la causerie d’avant match de Thomas Tuchel, Kylian Mbappé a démarré le Clasico de la onzième journée de ​Ligue 1 sur le banc. Une punition qui a fait beaucoup de bruit mais qui pourrait être bénéfique pour tout le monde au club.

Comment tailler Tuchel qui fait preuve d’autorité après avoir dégommé Emery pour son soi-disant manque d’autorité ????????????????
— Yoann Riou (@riouyoann) October 28, 2018

Rigueur et discipline : l’exigence du haut niveau

​Si la sanction d’empêcher le meilleur buteur de l’équipe de débuter contre l’Olympique de Marseille peut paraître sévère, elle a été jugée « nécessaire » par l’entraîneur allemand du Paris Saint-Germain. On a souvent reproché aux dirigeants parisiens de ne pas avoir assez de poigne et de laisser trop de liberté à leurs joueurs.

Cela semble révolu avec un Thomas Tuchel qui arrive avec l’état d’esprit allemand, et qui compte bien mettre tout son effectif au pas. Une bonne chose pour un effectif assez jeune qui a parfois besoin d’être recadré. On évitera peut-être des sorties de routes causées par des événements extra-sportifs grâce à ce nouveau management.

Tuchel a marqué le coup

​On a aussi beaucoup reproché aux précédents entraîneur du club de la capitale leur manque d’autorité sur le groupe. Cette fois-ci, Tuchel a maqué le coup en punissant l’une de ses stars comme n’importe quel autre joueur.

Tout le monde est prévenu, personne n’aura de passe-droit. Après la rencontre contre Naples, certains joueurs avaient regretté le fait que les consignes du coach n’aient pas été appliquées. Au match retour, nous verrons bien si cet épisode a changé les choses.
Mbappé : piqué dans son orgueil

​La rentrée de ​Kylian Mbappé a eu le mérite d’être claire : l’orgueil d’un champion peut faire des ravages. Après avoir fait basculé la rencontre à lui tout seul, le Champion du Monde a envoyé un message très positif à son entraîneur. Il lui a montré qu’il était à fond quelles que soient les circonstances, et qu’un champion a un orgueil hors du commun.

C’est une très bonne nouvelle pour le coach allemand qui sait désormais comment réveiller son joueur en cas de baisse de forme. Une chose est sûre, les deux matchs important qui arrivent contre le LOSC et contre Naples seront l’occasion pour le Français de montrer qu’il est indispensable à cette équipe.
Attention au retour de flamme

​Le technicien du ​Paris Saint-Germain doit tout de même se méfier à ne pas braquer son meilleur buteur. En effet, Mbappé n’a que dix-neuf ans et a parfois du mal à maîtriser ses nerfs. Une donnée que l’Allemand doit prendre en compte pour gérer ce cas.

Il doit user de pédagogie et ne pas perdre la confiance et le soutien de l’un de ses joueurs les plus précieux. Un conflit qui dure entre les deux hommes pourrait avoir des conséquences terribles sur la saison du PSG et sur l’avenir de Tuchel.

Pierre Menes est donc en train d’estimer que Tuchel fait n’importe quoi en laissant deux mecs qui arrivent en retard à une causerie sur le banc 廊樂 Le même Menes qui gueule sur le manque d’autorité au PSG depuis quelques années. Est-ce bien sérieux franchement ??? #OMPSG
— Nicolas Puiravau (@nikop17) October 28, 2018

Nous verrons donc dans les prochains jours comment va évoluer ce dosssier. Qu’on se le dise, si Paris avait perdu le Clasico au Vélodrome, toute cette histoire aurait pu dégénérer.

90mn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *