Préparation des lions: Entre certitudes et interrogations,le Sénégal est-il suffisamment prêt?

Après la défaite concédée par le Sénégal face à la Croatie, bon nombre de supporters se sont réjouis de la performance et de la qualité du jeu produit par les lions.
Le degré de satisfaction des supporters,du moins pour ce que nous lisons sur les réseaux sociaux tient surtout au fait qu’en première période,les poulains d’Aliou Cissé qui se sont présentés sur le terrain avec un dispositif tactique en 4-2-3-1,ont pu,et par moments,faire jeu égal avec une équipe de Croatie bien emmenée par un Modric des  grands jours qui avait à ses cotés le joueur de Barcelone Yvan Rakitic.
Les poulains du sélectionneur national Aliou Cissé,bien encadré cette fois-ci, sur le banc de touche par Omar Daf ont mis un impact physique réel sur le match et se sont même payés le luxe,devant un stade archi comble, de se créer une ou deux occasions de buts qui malheureusement ont été toutes mal exploitées .
La mi-temps qui naturellement s’est soldée sur le score de 0-0 a eu pour effet de doper des lions ragaillardis par leur prestation de la première période.
Pour revenir sur la bonne discipline tactique de l’équipe du Sénégal qui a constitué un bloc homogène en première mi-temps,il faudrait bien  remarquer l’absence du capitaine d’équipe Cheikhou Kouyaté tant en défense qu’au milieu qui est passée inaperçue.
Le joueur de West Ham, annoncé sur le départ cette saison est-il autant indispensable en équipe nationale?. La Question pour un capitaine d’équipe se pose véritablement
Pour en revenir au match contre la Croatie,les lions qui ont enchaîné la deuxième période sur les chapeaux de roue ont naturellement ouvert la marque à la (48e) par Ismaïla Sarr. Très opportuniste, le Rennais a exploité une très belle ouverture de son coéquipier Alfred N’Diaye,suite à une passe lumineuse dans le dos du défenseur croate Domagoj Vida pris de court.
Ce but eu pour effet de piquer au vif l’entraineur des Vatreni,comprenez (les Ardents) Zlatko Dalic qui procéda sur le coup à quelques changements.Le croate n’entendait  pas sortir de ce match contre le Sénégal avec une défaite. Surtout que son équipe venait de se faire battre par le Brésil de Neymar 2-0.
Ils égaliseront sur un coup franc de l’ancien Sochalien Ivan Perisic dévié par le mur sénégalais (63e). L’attaquant d’Hoffenheim Andrej Kramaric,entré en cours de partie donnera ensuite la victoire aux siens à presque un quart d’heure de la fin (78e).Il faut dire que sur cette action la défense sénégalaise a été passive. Dans une forêt de six joueurs sénégalais, l’attaquant croate par deux fois a reussi à reprendre une balle venue de la droite. Victoire de la Croatie 2-1 qui a réussi à bien préparer le Nigeria son adversaire direct de poule.
LES ENSEIGNEMENTS DU MATCH
En défense les lions ont été bien présents jusqu’à l’heure de jeu avec au niveau de l’axe central Salif Sane et Kalidou Koulibaly. Ces derniers sont à créditer d’une bonne prestation dans l’ensemble.
Abdoulaye Diallo irresponsable sur les deux buts encaissés par le Sénégal a été très serein dans ses buts. A noter sur le deuxième but croate une passivité inadmissible de la défense du Sénégal. Dans une compétition comme la coupe du monde,et en football de manière générale, certaines erreurs se paient cash.
Les latéraux Youssouf Sabaly et Lamine Gassama ont passé une après midi bien calme. Il faut noter qu’avec le jeu intérieur préféré des croates,ils n’ont pas été trop inquiétés.
Au milieu l’organisation tactique du Sénégal avec la paire Alfred Ndiaye et Gana Gueye a donné satisfaction surtout avec un Sadio Mané promu capitaine et positionné comme un véritable meneur de jeu. Le joueur de Liverpool a beaucoup percuté par habitude certainement sur le côté gauche pour apporter le danger.Une position que d’aucuns ne lui préfèrent pas.Mais il faudrait souligner que tant que l’animation tactique peut  permettre à Sadio Mané d’être un électron libre,cela peut être une bonne chose pour le Sénégal. Il suffit simplement de créer les conditions d’une bonne complémentarité avec Mbaye Niang.
En attaque, Diafara Sakho dans son rôle d’avant centre de pointe, n’aura été que l’ombre de lui même malgré la présence sur le coté droit d’un Ismaila Sarr très percutant mais qui gagnerait à mieux se concentrer dans son jeu pour faire très mal dans cette compétition
Du côté des remplaçants,les changements apportés avec les rentrées de Diao Baldé et de Mame Birame Diouf en attaque n’ont pas pas été bénéfiques à l’équipe du Sénégal,encore moins celle de Moussa Sow.
A noter aussi la rentrée de Kara Mbodj (à la place de Kalidou Koulibaly) qui renoue avec l’équipe nationale suite à sa blessure et à son opération du genou.
ALIOU CISSE OSERA T’-IL?
Après des mois d’hésitation sur la participation ou non de Kara Mbodj ,Aliou Cissé avait donné l’assurance après l’avoir sélectionné pour la coupe du monde Russie 2018,que le défenseur d’Anderlecht serait bel et bien opérationnel. » Avec les trois matches amicaux de préparation qu’il aura à disputer, Kara Mbodj sera prêt pour le mondial,Kara est un guerrier  » avait ‘-il déclaré en conférence de presse.
Y’A T’-IL UN CAS KARA MBODJ?
Au constat,avec deux rencontres amicales Kara Mbodj n’aura joué que près de 10 mn,contrairement à ce qu’avait annoncé son entraîneur. A la fin du match contre la Croatie,il a cependant tenu à préciser  » Malgré tout ce qu’on a pu dire sur moi,si je n’étais pas prêt pour le mondial, je ne serais pas là » a t’-il déclaré.
Le vice capitaine des lions est-il en train de faire les frais de la rude concurrence en défense centrale?
Aliou Cissé est-il revenu sur sa décision de le titulariser? Cherche t’-il à préserver son joueur chouchou pour les prochains matches?
Autant de questions…
SALIF SANE EN PÔLE POSITION AU NIVEAU DE L’AXE CENTRAL?
Au vu de ses deux dernières  prestations en équipe nationale,le joueur de Schalke 04 a rassuré les plus sceptiques sur sa capacité â évoluer aux côtés de Kalidou Koulibaly en défense centrale.
Les supporters sénégalais qui avaient décrié l’absence de Papi Djilabodji dans la liste pour le mondial peuvent trouver en lui une alternative crédible.
Son association avec Kalidou Koulibaly,un des meilleurs au monde,a véritablement convaincu. Entré à la 46e face au Luxembourg à la place du solide défenseur de Naples avec qui il a formé une paire contre la Croatie,la non titularisation de Salif Sané dans l’axe central de la défense contre la Pologne étonnerait plus d’un. Surtout que Cheikhou Kouyaté a déclaré en conférence de presse d’avant match contre la Croatie, sa préférence à évoluer au milieu et qui plus est,pour lui, il ne faisait que dépanner en défense
Seulement avec Aliou Cissé,il ne faut jurer de rien…
ALFRED NDIAYE L’ANCIEN CAPITAINE DU BETIS DE SEVILLE SERA T’-IL AUX COMMANDES ?
L’autre certitude qui semble se dégager,c’est bien l’association de la paire Alfred Ndiaye et Gana Gueye au milieu. L’ancien capitaine du Betis de Séville (Espagne) est en train de faire son trou comme un titulaire indispensable. Il allie combativité dans son travail de récupération, finesse technique et précision sur les transitions offensives. Il demeure et reste un concurrent très sérieux à ce poste
QUID DU CAPITAINE CHEIKHOU KOUYATÉ ?
En football,il n’y a qu’une vérité,c’est bien le terrain. Pour le capitaine des lions positionné en défense contre le Luxembourg et forfait contre la Croatie,et bien avant contre la Bosnie,Aliou Cissé doit prendre ses responsabilités.
Pour l’équilibre du groupe et malgré qu’il ait beaucoup joué avec Gana Gueye par le passé la répétition des gammes est essentielle,surtout que pour ses derniers matches en équipe nationales,il avait été utilisé en défense.
Les deux joueurs n’ont pas évolué ensemble au milieu depuis le début de la préparation du mondial.Il ne reste donc que le dernier match amical contre la Corée du Sud à huis clos pour permettre à Aliou Cissé d’édifier les sénégalais sur le cas de cheikhou Kouyaté.
Pour dépanner en défense,il faut d’abord une absence d’alternative crédible,or avec Salif Sané il faut dire que cette question est réglée.
Doit-on faire jouer le capitaine d’équipe Cheikhou Kouyaté au poste de milieu de terrain avec le risque qu’il pourrait véritablement perdre ses repères?
Pour avoir évolué en défense la plupart du temps lors des derniers matches des lions, il faudra qu’il retrouve ses sensations et sur un match comme celui qui nous attend  contre la Pologne,ce n’est pas aussi évident,
RAPIDITÉ ET VITESSE D’EXÉCUTION :LE POINT FAIBLE  DES LIONS
Chaque fois que les lions de la téranga ont rencontré une équipe joueuse, ils ont éprouvé d’énormes difficultés à asseoir leur jeu.
Contre le Sénégal en deuxième mi temps, l’entraineur Vadic a dû opter pour un football beaucoup plus porté vers l’avant. Une fois menés au score les croates ont choisi plutôt que de jouer sur l’intérieur,de procéder par un jeu fait de vivacité et de déséquilibre sur les côtés.
Suffisant pour dérouter l’équipe du Sénégal qui a commencé à perdre le contrôle du match et revenir au score et pour finalement remporter les points précieux pour le moral
La coupe du monde est une compétition qui réunit les meilleurs  équipes du monde avec dans tous les domaines,des experts rompus à la tache. Il n’y a pas de place au tâtonnement,le travail doit être scientifique. Allez demander à Scolari
L’ATTAQUE, LE POINT D’INTERROGATION MAJEUR ET  L’AVEU DE CISSÉ
S’il y a une bien une inquiétude à se faire c’est bien au niveau du secteur offensif. Aliou Cissé qui a avoué en conférence de presse n’avoir pas encore trouvé la bonne formule en attaque a promis de travailler pour apporter une solution!!!
Voilà en quoi certains spécialistes qui dénonçaient le tâtonnement du sélectionneur dans sa philosophie de jeu, peuvent bien avoir raison. Il est inconcevable à ce stade de la préparation, que le staff technique n’arrive pas à trouver la formule.
Ce qui veut dire, en d’autres termes, que le dispositif offensif mis en place n’est pas encore structuré autour d’un homme de base,surtout quand le plus prolifique cette saison ( Sadio Mane) va être repositionné au milieu. Pour gagner un match, il faut savoir marquer des buts,il faut à l’instar de toutes les nations avoir des attaquants capables de faire la différence. Sadio Mané ne peut, à lui seul, porter l’équipe nationale
 
Si on ne peut dire aujourd’hui qui jouera en compagnie de Kalidou Koulibaly au niveau de l’axe, encore moins,qui sera titularisé au milieu et en attaque,il y a quand même matière à s’inquiéter.
Cependant, même s’il reste encore un match amical à disputer, force est de reconnaitre que l’équipe du Sénégal n’est pas suffisamment prête. En tout cas pas encore…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *