Poste:l’assemblée générale du SNTPT dispersée par la police,les travailleurs scandent le nom de Siré Dia


La matinée a été très chaude ce mardi à la Direction générale de la Poste. Les travailleurs proches du Directeur Général, Siré Dia se sont frottés aux syndicalistes, membres du Syndicat National des Travailleurs des Postes et des Télécommunications (SNTPT), syndicat largement majoritaire à La Poste, qui voulaient organiser une assemblée générale devant la Direction générale du Groupe La Poste.

Les travailleurs de la Poste et autres militants et sympathisans du Directeur Général de la Poste, Siré Dia ont occupé très tôt ce matin, la devanture de la Direction générale pour empêcher la tenue de l’Assemblée générale du Syndicat National des Travailleurs des Postes et des Télécommunications (SNTPT). A 9 heures déjà, la tension était perceptible. Deux pick-up de la police veille au grain.

Les pro-Siré vêtus de T. Shirt à l’effigie de leur mentor, bandent leurs muscles et menacent quiconque de sortir pour tenir l’Assemblée générale.

La presse venue en masse s’impatiente. La tension monte. Vers 10 heures, après plusieurs minutes de négociation avec le commissaire de police du Plateau, le secrétaire général du Syndicat, Ibrahima Sarr, encadré par les limiers sort pour faire sa déclaration. C’est sans compter avec les « gros » de Siré Dia, qui semblaient attendre ce moment précis pour se jeter sur leur proie.

Il s’en est suivi une situation très mouvementée où les gaz lacrymogènes ont tonné pour disperser la foule en furie. (Ndlr : Voire Vidéo).

En effet, cette Assemblée générale était un prétexte pour les syndicalistes de dénoncer la « mauvaise gestion de La Poste par son Directeur général M. Siré Dia qui, sans réponse face aux difficultés financières de l’entreprise, s’attaque aux ressources humaines par des sanctions arbitraires.

Pour eux, La Poste est aujourd’hui en proie à des difficultés financières inquiétantes qui ont attiré l’attention des bailleurs de fonds internationaux, notamment le FMI, et suscité la réaction des autorités étatiques. Ainsi, un processus de restructuration est enclenché dans le but de redresser la société.

Toutefois, le SNTPT fustige la non implication des travailleurs dans ce processus et l’attitude discrétionnaire de la Direction générale.

Réaction Direction Générale : « Pourquoi le Fmi s’intéresse à la Poste »

Du côté de la Direction générale on bat en touche cette position des syndicalistes. Selon un responsable accroché par IGFM, aujourd’hui l’intérêt que porte la Fmi à la Poste, est liée à l’argent qu’il y a entre le Trésor et le Centre financier de Dakar. C’est la raison pour laquelle, l’Etat du Sénégal a dit qu’il faut aller vers des réformes profondes. Ces réformes ont été entamées depuis 2000, mais accélérées en 2006. Ce qui s’est passé, c’est que l’Etat a décidé d’avoir une vision nette et précise de la gestion de la Poste.

A partir de ce moment, il a proposé l’élaboration du plan stratégique 2017-2021. Pour ce qui est des résultats, ils sont palpables sur terrain. C’est pour toutes ces raisons que le Fmi prend en compte cette mamelle financière de la Poste, qui est la Poste Finance, qui doit aller en banque mais en restant dans le groupe.
Igfm