Pologne vs Sénégal 15 h GMT: Jour de vérité.Analyse technico-tactique du jeu de la Pologne,ses forces et faiblesses

Le Sénégal dernier représentant du continent africain à la coupe du monde de football Russie 2018 à descendre sur le terrain fera face à la Pologne ce mardi au stade mythique du Spartak.
Ce sera l’occasion pour les poulains du sélectionneur national Aliou Cissé de se mettre en valeur et de donner une autre image du continent, surtout que toutes les équipes africaines ont été battues, et presque toutes de la même manière, lors des premiers matches de poule, comme si les équipes africaines, dont les joueurs évoluent pourtant et presque tous dans les mêmes championnats que les autres,n’ont pas encore appris des erreurs du passé,et peut être n’apprendront jamais…
Le Sénégal sera donc très attendu ce Mardi face à une équipe polonaise très confiante et prête à prouver à la face du monde que sa mauvaise prestation de l’Euro 2016 n’était qu’une simple erreur de parcours.
Il s’agira autant pour les lions que pour le sélectionneur national de justifier leur rang de deuxième nation africaine de football dans le classement FIFA n’est pas usurpée ,même s’il faut dire que ces références n’ont de valeur que lorsqu’on est en mesure de comprendre que la seule vérité est bien celle du terrain. Au regard résultats des premiers matches enregistrés,les plus grandes nations de football n’arrivent pas encore à justifier leurs rangs.
Les exemples du Brésil et de l’Allemagne considérés pourtant comme les principaux favoris de la compétition illustrent bien le nivellement des valeurs qui semble caractériser cette coupe du monde Russie 2018.
Contre la Pologne il s’agira de montrer un tout autre visage que le football poussif sans véritable projet de jeu auquel les sénégalais ont toujours  été habitués.
Il faudra faire des choix de jeu et d’hommes surtout que jusque là personne n’arrive à dire qu’elle sera la composition exacte qui sera concoctée par le sélectionneur national Aliou Cissé,parce-que tout simplement les matches amicaux n’ont pas permis de connaitre la  valeur réelle du Sénégal
 Malgré qu’il ait toujours soutenu que le collectif primait plus pour lui que de voir son équipe reposer sur un joueur Aliou Cissé vient de désigner en conférence de presse Sadio Mané comme le leader naturel qui devra porter le Sénégal sur ses épaules.
Ce dernier sera t’-il suffisamment mis dans les conditions de jeu qui lui permettront d’avoir le même rendement qu’il a avec son club Liverpool,toute la question est là.
Il faut cependant reconnaitre que les matches de football se jouent et se gagnent sur de petits détails. Mais aussi le plus souvent grâce à la valeur d’un seul joueur capable de faire la différence à tout moment.
Quelle équipe et quel choix de jeu pour faire face à la Pologne ?
Le sélectionneur du Sénégal a l’habitude de cacher son jeu. Mais dans quelques heures (15 h GMT) il lui faudra rendre la meilleure copie pour espérer sortir victorieux de ce match qui quoi qu’on puisse penser sera âprement disputé. Ce sera un match d’homme pour faire face à une équipe de Pologne qui présente les caractéristiques suivante:.
Le jeu de la Pologne ressemble à un costume taillé sur mesure pour son numéro 9,mais globalement si on doit schématiser le jeu de cette équipe,on peut noter une défense centrale très rigoureuse et dure sur l’homme avec des arrières latéraux très offensifs à l’image de L.Piszczek.
Ces derniers permettent d’amorcer  les phases de transition avec un dispositif qui s’appuie à gauche sur l’ancien rennais K.grosicki et à droite sur J.Błaszczykowski Hull City(Eng)

Avec un grand attaquant de la dimension, au propre comme au figuré de Robert Lewandowski, cette équipe qui fera face aux lions ne peut ne pas avoir un bon ratio de buts marqués de la tête. 26,7% des actions de jeu se concluent de cette manière.

L’homme qui marque plus d’un but par match, bien entendu est un joueur-clé qui amène beaucoup de confiance au groupe. Il voudra certainement prendre sa revanche et se racheter, après une campagne Européenne en 2016 clairement ratée.

Les défenseurs centraux sont l’effet miroir de Lewandowski et sont très solides dans les airs tout comme au sol. Même si le grand défenseur de l’ AS Monaco Kamil Glik selon toute vraisemblance manquera les 2 premiers matchs de poule.
En revanche,avec un milieu plus travailleur que créatif,les frappes de loin sont le plus souvent utilisées par ces derniers. Un point à soulever, bien entendu, mais tout aussi compréhensible car les 20 derniers mètres sont utilisées pour faire briller leur attaquant vedette Robert Lewandowski
Pierre angulaire de ce milieu de terrain Le joueur du PSG G.KRYCHOWIAK prêté à West Bromwich Albion cette saison

À l’euro 2016, 40% du jeu polonais provenait de l’axe notamment grâce au jeu long de ce dernier
Pour illustrer la force de l’attaque polonaise, on peut cependant noter depuis le début de l’année 2017 un ratio but par match en sélection (en 90mn) avec le tableau suivant:
Lewandowski (1,13)
Grosicki (0,34)
KRYCHOWIAK (0,21)
Mais tout cela n’est que statistiques.
 Encore une fois,face à la Pologne, il s’agira donc non seulement de répondre présent au défi de l’organisation et de la structuration du jeu,mais il faut être capable de soutenir un rythme physique intense.
Ils seront onze polonais comme l’ont été les français drapés du manteau de champion du monde 98. A nos lions de rugir comme en 2002
Saliou Faye 24 heures