Participation de Khalifa Sall à la présidentielle de 2019: Alea jacta est

La cour suprême vient de confirmer la décision de la cour d’appel qui avait condamné Khalifa Sall à une peine de cinq ans de prison ferme assortie d’une amende de cinq millions de francs. L’ancien maire de Dakar,du coup ne participera pas à la prochaine présidentielle de 2019. C’est du moins ce que nous révèlent notre source proche du milieu et qui précise :1
Malgré la persistance des avocats de l’ancien maire qui semblent vouloir s’accrocher sur un éventuel rabat d’arrêt qui fondamentalement ne changera pas grand chose sinon allonger la procédure,les dés sont pipés pour l’ancien maire Khalifa Sall. Car pour le rabat d’arrêt,il s’agit tout simplement de voir si dans les procédures,une erreur matérielle aurait pu être commise par la cour suprême et qui aurait altéré son appréciation dans le délibéré rendu ce jeudi.!!!

2_Que la cour suprême ne se soit pas prononcée conformément à l’article 34 du code pénal sur la perte des droits civils et militaires de Khalifa Sall ne change en rien au fait que selon les dispositions du code électoral,notamment en son article 31 qui stipule que toute personne  condamné à une peine d’emprisonnement sans sursis ou a une peine d’emprisonnement avec sursis d’une durée supérieure à un mois assortie ou non d’une amende, pour l’un des délits suivants: vol,escroquerie, abus de confiance etc…  ne doit pas être inscrite sur les listes électorales donc n’est ni électeur encore moins éligible.

Quid de la validation de son dossier de parrainage ?

Notre source de préciser « pour le cas de Khalifa Sall dont le procès était en cours, rien ne s’imposait pour qu’on lui refusât la qualité d’électeur d’autant que toutes les procédures à une condamnation définitive n’étaient pas épuisées.
Maintenant que la cour suprême vient de confirmer la décision de la cour d’appel, il serait étonnant que l’ancien maire de Dakar khalifa Sall puisse être candidat à la prochaine présidentielle de 2019. Tout au moins pour le code électoral… »

Et comme dirait l’autre Alea Jacta est…la messe est dite