Nouvelle option tactique des lions : Aliou Cissé régale ses attaquants et installe la concurrence

En l’espace de trois matchs ( Brésil ,Congo et Eswatini) le Sénégal a inscrit la bagatelle de sept buts avec surtout,fait rare,un triplé qui semble augurer une redistribution des cartes dans une tanière dont les places risquent de plus en plus de coûter très chères .
De jeunes loups aux dents longues à l’image de Famara Diedhiou avec 4 buts inscrits en trois matches et Habib Diallo de Metz un but face au Congo se sont signalés comme de très sérieux prétendants au poste d’avant centre.
 Aliou Cissé sera t’-il cet entraineur capable de gérer les égo car du point de vue quantitatif et qualitatif, c’est certain la concurrence risque d’être serrée surtout que depuis la dernière Can, Mbaye Niang est en manque d’inspiration pour ne pas dire qu’il manque d’ambition avec surtout ses “blessures” à répétition quand il s’agit de jouer pour l’équipe nationale
*Un entraineur doit refuser de rester figé dans ses positions”
C’est par ces mots que Mawade Wade, sur la route de la coupe du monde 2002, avait suggéré à Bruno Metsu le repositionnement d’Aliou Cissé au milieu et la titularisation de Pape Malick Diop à sa place au niveau de l’axe central. La suite est connue…
Ce petit rappel permet d’enchainer sur l’analyse du nouveau choix de jeu de l’entraineur des lions qui est en train de révéler une équipe du Sénégal fringante et qui se retrouve à marquer des buts et à confirmer la dimension mondiale qu’on est à tort ou à raison en train de lui prêter .
Après avoir longtemps privilégié le jeu intérieur et essuyé tellement de critiques surtout sur son incapacité à contourner un bloc bas le coach des lions a -t’il enfin appris de son dur apprentissage au poste d’entraîneur?
Dans un passé récent son entêtement à titulariser des joueurs comme Gana Gueye, Alfred Ndiaye et  Cheikhou Kouyaté (tous des milieux à vocation défensive) dans le coeur du jeu des lions lui avait souvent valu des critiques acerbes sur sa capacité à entrainer les lions du fait de l’absence d’un jeu fluide et bien articulé
Conséquence des attaquants de valeur tels Mame Birame Diouf Babacar Khouma Moussa Konaté et tant d’autres jusque là utilisés par Aliou Cissé ont fait les frais de leur manque d’efficacité sur le front de l’attaque des lions alors que le problème était ailleurs. Il était au niveau de la philosophie de jeu du sélectionneur
Et faudrait-il rappeler depuis qu’il est à la tête des lions,seul Mbaye Niang a réussi comme avant centre à faire son trou et a fini par s’imposer ( mais attention) comme un titulaire indiscutable.
 Le football pratiqué dans toute sa latéralité et aussi sur la profondeur avec un jeu intérieur offre énormément de possibilités à un entraineur qui veut mettre en place une équipe capable de marquer des buts dans les phases de transitions offensives.
Can 2019 en Égypte, la lueur
Avec la sélection de Krepin Diatta lors de la dernière Can Egypte 2019 la titularisation de Saivet Henry comme meneur et Gana dans une position plus avancée le jeu des lions a  été beaucoup plus porté vers l’offensive. Malheureusement le Sénégal fut encore stoppé par sa bête noire l’Algérie à l’ultime étape de la compétition avec si on peut le dire l’une des meilleures prestations des lions sous l’ère Aliou Cissé
Éliminatoires Can 2021 les attaquants se régalent enfin
Dans le football contemporain il existe plusieurs types d’attaquants nous dit-on  Certains joueurs préfèrent la profondeur,ils vont vite vers le but. D’autres jouent en pivots avec des remises qui font jouer leurs partenaires. Il y a aussi ceux qui décrochent pour mieux combiner et créer des espaces.
Et peu importe les qualités des uns et des autres, l’essentiel pour un attaquant c’est d’être en mesure de marquer des buts pour prétendre à une place de titulaire dans une équipe. Mais pour un entraîneur c’est sa capacité â construire une philosophie capable de permettre à ses attaquants d’être dans des situations de marquer qui importe le plus. Le reste pour l’attaquant est une question d’adresse devant les buts et cela ne s’apprend pas…
Face au Congo et à l’Eswatini pour le compte des éliminatoires de la Can 2021 qui se jouera bel et bien au Cameroun et dont on nous annonce un glissement de date ,le Sénégal a marqué un total de six buts avec à la baguette un Krepin Diatta qui a fini de se révéler comme l’animateur du jeu des lions.
Dans la conception et l’élaboration des buts marqués par les lions il faut noter que cinq des six ont été inscrits suite à des actions menées à partir des ailes et celles-ci ont conduit à des centres précis dont raffolent certains attaquants.
Pour les statistiques concernant les attaquants il faut noter que trois buts ont été plantés de la tête par Famara Diedhiou et Habib Diallo et le quatrième suite à un appel en profondeur de Famara Diedhiou.
Si nos attaquants se sont régalés durant ces deux matches c’est parce qu’ils ont été mis dans un schéma de jeu où on a noté une bonne capacité de percussion sur les cotés de Sadio Mane et Krepin Diatta. Mais aussi on aura vu un Sada Thioub à son avantage sur le coté droit en première période face à l’Eswatini ce qui a valu de provoquer le  penalty sénégalais manqué par l’attaquant de Bristol city
Après son apprentissage du haut niveau Aliou Cissé a véritablement refusé de rester figé dans sa philosophie (c’est vrai qu’il a toujours été contesté,) une situation qui se ressent avec la convocation de joueurs à vocation offensive et même au niveau de son encadrement avec l’implication de Diouf El hadji Ousseynou.
Le temps des certitudes
Jouer face à une équipe du Brésil dans une configuration avec trois milieux de terrains et arriver à être maitre dans la possession, il fallait vraiment avoir du cran.
C’est un constat partagé par bon nombre d’analystes,l’équipe du Sénégal joue de plus en plus mieux.  C’est tout à l’honneur du coach des lions qui s’est remis en cause. Et ,ce au grand bonheur d’un peuple adepte du beau football et bien évidemment pour le plaisir de ses attaquants qui véritablement sont en train de se régaler
Saliou Faye
24 heures

Laisser un commentaire