Mort du Douanier Cheikhou Sakho: me Moustapha Dieng avocat de la famille réfute le thèse du suicide

L’avocat de la famille de feu Cheikhou Sakho, le chef du bureau des douanes de l’AIBD retrouvé mort dans sa voiture, réfute la thèse du suicide. Selon Me Moustapha Dieng, «l’autopsie n’a pas dit qu’il s’agit d’un suicide

La mort  du douanier Cheikhou Sakho continue d’alimenter les débats. Si certains parlent de suicide, d’autres évoque la thèse du meurtre. Son avocat monte au créneau pour apporter des précisions.

Selon Me Moustapha Di￾eng «l’autopsie n’a pas dit qu’il s’agit d’un suicide. Ce n’est pas la mission du légiste, et les gendarmes qui mènent l’enquête actuellement ne le disent pas. Qui donc a intérêt à orienter l’opinion vers cette thèse?, se plaint-il. Me Dieng demande à«ceux qui s’agitent» de se «calmer et lais￾ser le champ des investigations à ceux
qui agissent». «L’enquête est en cours et tout va se savoir», promet-il. Invoquant les conclusions de l’autopsie, certains médias ont défendu que Cheikhou Sakho se serait suicidé en se tirant une balle dans la bouche.

Toujours pour faire la lumière sur cette affaire, l’oncle de la victime se
confiait dans les médias en ces termes «je ne l’ai pas ici (il parle dudit certificat),mais il y est dit qu’il s’est suicidé par balle dans la bouche. Il parait que la balle n’a pas été retrouvée. On m’avait dit qu’une
expertise balistique sera faite ». Mais il a finalement contesté cette thèse. Pour lui,le défunt chef de la brigade des douanes de l’AIBD n’avait aucune raison de se suicider.

La famille de Cheikhou Sakho a réclamé une contre-autopsie.

24 heures

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *