Montage financier Ama Baldé-Papa Sow:Pantin ou simple larron, le promoteur Assane Ndiaye au centre d’une véritable nébuleuse

Les masques sont finalement tombés sur le véritable rôle joué par Assane Ndiaye dans le montage financier des affiches de lutte entre Ama Baldé-Papa Sow et Eumeu Sene-Bombardier pompeusement annoncées par le patron de Baol production

On en sait un peu plus sur les tenants  de cette affaire qui risque, au regard des derniers développements, d’atterrir devant les tribunaux, d’autant que des huissiers ont été commis pour constater un certain nombre de faits ce Dimanche 17 Février 2017

Qui croire dans cette affaire,surtout qu’après l’apparition soudaine de Cledor Gueye de la Sen TV qui revendique les droits (financiers) du combat Ama Baldé- Papa Sow,des zones d’ombres persistent toujours  sur la véritable identité de l’homme qui est derrière tout ce bric à brac financier.

Que Cledor Gueye jure la main sur le coeur avoir financé le combat ne fait que renforcer le doute  dans la tête de ceux qui indexaient le patron de D média d’être derrière Assane Ndiaye d’autant que celui  qui revendique les droits de ce combat est un employé de la Sen-TV.

Comment un agent de cette chaine à t’-il pu financer des combats à hauteur de centaines de  millions de francs ?

Sur son combat avorté contre Bombardier Eumeu Sene,avait déclaré sur une chaine de télé,avoir négocié avec Bougane Gueye Dani qui l’avait convaincu de lutter et qui plus est,lui aurait remis son avance. Eumeu Sene avait clairement dit à qui voulait l’entendre qu’il n’avait jamais traité avec Assane Ndiaye. Et pourtant…

Quel est le rôle joué par Assane Ndiaye?

Selon les termes de l’accord dévoilé publiquement par Cledor Gueye, Assane Ndiaye devait percevoir 5℅ sur les bénéfices qui seront tirés de ce combat. En réalité Assane Ndiaye n’était que le pantin d’un montage financier. Un tel rôle n’a pourtant étonné personne dans le milieu de la lutte, malgré que ce dernier continuait à soutenir mordicus que personne n’était derrière lui et qu’il avait les capacités financières pour monter de grosses affiches. Que nenni…

Avec les derniers développements la vérité a fini par éclater,pour ne pas dire que dans cette vie,tout va se savoir…

Assane Ndiaye a t’-il réellement grugé ses ou son partenaire?

La question mérite d’être posée d’autant que ce(s) derniers devaient savoir que le fait de donner de l’argent au promoteur Assane Ndiaye ne suffisait pas à faire d’eux les véritables maîtres du jeu.

Assane Ndiaye détenteur de la licence du CNG savait pertinemment qu’il avait toute la latitude de manœuvrer,mieux qu’il était le seul à pouvoir décider,une fois les derniers réglages complètement effectués.

Comment comprendre que quelqu’un qui n’a que 5% d’un business ait pu mettre son veto sur une stratégie de commerciale élaborée par ses bailleurs?

Comment le promoteur Assane Ndiaye est t’-il arrivé à vendre les droits télé à une autre chaine de télévision sachant pertinemment qu’il n’était qu’un simple prête-nom? Car en plus d’avoir vendu les droits,le promoteur s’est fait livrer des bracelets d’entrée d’un combat disputé récemment,mieux il a eu recours à un « ami bienfaiteur » pour verser le reliquat de 30 millions de francs au CNG,et tout cela à trois jours du combat…

Pantin ou simple larron dans cette affaire nébuleuse qui n’a pas fini de révéler tous ses secrets?

Autant de questions dont les réponses seront à ne point douter transférées devant les tribunaux…