Madagascar vs Sénégal Dimanche :les Barea de Nicolas Dupuis se disent prêts pour un match à ne pas perdre

Les séances d’entraînement des « Barea » ont été suivies par des supporters devant les trois tribunes remplies à ras bord. C’est dire l’engouement du public pour ce match de dimanche contre le Sénégal. Le match à ne pas perdre, car même un score de parité ferait l’affaire des protégés de Nicolas Dupuis.

Le cru 2018 des Barea serait-il en mesure de faire douter les Lions de la Téranga ? C’est la question que se posent les amoureux du football malgache et à laquelle répondent par l’affirmative tous ceux qui suivent l’entraînement des Barea.

Njiva en forme. Autant le dire que par rapport aux précédentes confrontations entre les deux pays, les Barea actuels sont meilleurs que ceux qui ont tenu en échec le Sénégal sur le score de 2 buts à 2.

Pour citer des exemples, Njiva se trouve aujourd’hui dans une forme étincelante tout comme Voavy Paulin, Bolida et Ibrahim Amada.

Quatre hommes incontournables en fait qui vont donner des maux de tête à Nicolas Dupuis bien obligé de faire un choix devant une parterre d’expatriés, eux aussi truffés de talent à l’image de Zotsara, Marco Ilaimaharitra ou encore l’intenable Deba Kely.

Même registre. Que dire de la ligne défensive sinon qu’elle n’est jamais apparue aussi complète qu’en ce moment avec une charnière centrale composée de Thomas Fontaine et de Bapasy tandis que les deux flancs sont occupés par Romain Métanire et Jerôme Mombris.

Comme le gardien de la CNaPS, Leda a aussi retrouvé la grande forme, il faudrait à Dabo montrer un tout autre visage pour espérer le déloger de là. Une remarque également valable pour Toby, même si lui et Métanire n’évoluent pas sur un même registre.

Mais c’est peut-être mieux ainsi, car la concurrence va être très rude. On aura ainsi à l’œil le grand Dimitry Caloin, ou encore le capitaine de la CNaPS, Ando, sans oublier l’emblématique capitaine des Barea, Ima Faneva. Même Mario du Fosa et Boura de la CNaPS Sport ont montré qu’ils ont les moyens de faire bonne figure. La seule ombre au tableau c’est la forme de Carolus, victime d’un temps de jeu insuffisant, mais comme il s’améliore au fil des jours, on le verrait bien dans un rôle de joker.

L’optimisme est donc de mise. Croisons les doigts !

Clément RABARY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *