Libération de Khalifa Sall,retour de Karim Wade:le président Macky Sall fixe les règles du jeu

Le président s’est prononcé dans un entretien accordé à France 24 sur les dossiers brûlants qui rythment la vie politique au Sénégal.

Si l’amnistie est la volonté des sénégalais

« Je n’ai pas parlé d’amnistie. Cela ne vient pas de moi. Ce débat ne se pose pas à mon niveau. Toutefois, je ne peux pas écarter, en tant que dirigeant sénégalais, en tant que président de la République, dans une circonstance nouvelle de réélection, si c’est la volonté des Sénégalais, d’engager une nouvelle phase dans la reconstruction nationale. Dans un esprit de renouveau national, de consensus national. Parce qu’il faut savoir tourner des pages aussi.

Karim Wade est libre de revenir mais…

« La loi est claire. Il a été condamné à six ans de prison avec des amendes. Il a bénéficié d’une grâce de ma part pour la partie détention. Les peines pécuniaires sont à recouvrer. A défaut de recouvrement, c’est la contrainte par corps. S’il choisit de revenir c’est son droit. On ne peut pas le lui empêcher. Il est libre, il est sénégalais. Le reste c’est une question de droit, qui s’appliquera bien sûr. »

Khalifa Sall n’a jamais nié les faits

« (Il) n’a jamais nié les faits pour lesquels il a été condamné. Il a dit que c’était la ‘pratique’. Mais cela n’est pas une réponse juridique. J’ai toujours évité, moi, de parler des dossiers judiciaires. Mais maintenant que la chose est jugée,je pense que personne n’a été écarté de façon volontaire »

Senbusinet avec seneweb

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *