Les arbitres pourront arrêter les matches en cas d’actes racistes répétés

LA FIFA craint les comportements
racistes en Russie pendant la
Coupe du monde.

Pour y remédier,l’instance a étendu son dispositif de surveillance et donné plus de pouvoir au corps arbitral.

La Fifa a listé jeudi toutes les mesures prises pour lutter contre de potentiels actes racistes lors de la Coupe
du monde 2018 (14 juin – 15 juillet).

Trois observateurs indépendants seront affectés sur chaque match pour surveiller le comportement des spectateurs (quel que soit le camp).

Les arbitres auront aussi la possibilité de suspendre ou mettre fin à la partie si des actes racistes persistent.

Avant cela, le corps arbitral pourra également faire une annonce dans le stade pour que ces agissements cessent.
Si la Russie s’est engagée à sévir contre
le racisme et fait l’objet d’une surveillance accrue.

La situation reste préoccupante pour certains acteurs de Mondial à l’image de l’international anglais Danny Rose qui a enjoint ses proches à ne pas l’accompagner par crainte d’être victime de racisme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *