Le sucre, l’ennemi caché présent même où on ne s’y attend pas!

De la moutarde au jambon, en passant par le lait en poudre pour bébé, le sucre est présent dans presque tous les aliments transformés.
Un petit coup d’oeil dans votre frigo ou dans vos armoires, vous permettra de comprendre l’ampleur du problème… Pour le repérer rapidement sur une étiquette, retenez que le sucre a une multitude de noms, tous les mots en «ose » (glucose, lactose, saccharose, fructose, etc.) sont des sucres… Et les étiquettes vous indiquent toujours la proportion de « glucides » ou sucres présente dans l’aliment. Le sucre est juste partout, il représente une part vraiment importante de notre alimentation.

Pourquoi est-ce vraiment un problème ?
Pour commencer par un détail qui intéresse la majorité d’entre nous, notre organisme stocke le sucre que notre corps ne brûle pas (en faisant de l’exercice par exemple) sous forme de graisse… Il serait donc utile de diminuer sa consommation pour toute personne qui souhaite perdre quelques kilos facilement ou diminuer naturellement son taux de cholestérol.
Mais il faut aussi savoir que le sucre est actuellement mis en cause par de nombreuses études scientifiques qui indiquent son rôle dans le développement d’une grande quantité de maladies : diabète, obésité, acné, troubles cardio-vasculaires, cancers,… Il est aussi le principal responsable de votre taux de mauvais cholestérol.
En 2018, on estime que la population occidentale mange en moyenne 100g de sucre par jour, soit 4 fois la dose maximale recommandée ! En effet, aujourd’hui, l’Organisation Mondiale de la Santé recommande de ne pas dépasser 25g pour un adulte et 12g pour un enfant. 25g représentent 5 morceaux de sucre. Une seule cannette de votre soda préféré vous fait donc dépasser la moyenne maximale de sucre autorisée par jour ! Il s’agit de la dose maximale à ne pas dépasser aujourd’hui, mais ce chiffre a été déjà revu à la baisse et il ne semble pas impensable qu’il le soit à nouveau tant on se rend compte de sa nocivité.

Alors pourquoi il y en a-t-il toujours autant dans nos aliments ?
Le sucre sert de conservateur et a un goût apprécié de tous. D’un point de vue industriel, il augmente aussi le volume des aliments à faible coût, rectifie le goût et fidélise la clientèle, accro aux produits industriels comme à une drogue dure car le sucre est aussi addictif que la cocaïne ou l’héroïne, de nombreuses études scientifiques le prouvent. Si vous trouvez cela exagéré, n’hésitez pas à tester l’arrêt total du sucre quelques jours. Vous ressentirez un état de manque physique, comme lors d’un sevrage…

Comment le sucre détruit notre organisme ?
Lorsque nous mangeons du sucre, notre taux de glucose sanguin augmente rapidement, ce qui déclenche un signal à notre organisme et force le pancréas à libérer de l’insuline (une hormone régulatrice qui fait baisser la glycémie) en grande quantité.
Plus un aliment est sucré et plus il sera susceptible de perturber la glycémie et ses mécanismes de régulation. Les aliments de ce type sont digérés et absorbés rapidement et entraînent des variations importantes du niveau de sucre dans le sang. A la longue, l’organisme souffre d’une forme d’inflammation modérée mais chronique et devient progressivement résistant à l’insuline. D’où le nombre de gens qui souffrent d’hyper-cholestérolémie, de diabète, d’obésité, d’acné, de troubles cardio-vasculaires, de cancers… (Saviez-vous que les cellules cancéreuses se nourrissent de sucre pour se développer ?)

Bonne nouvelle, des alternatives existent, le sucre n’est pas incontournable ! A lire dans notre prochain article…

Magali Carlier
Cuisiniers du Dimanche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *