La problématique de l’administration de l’équipe nationale par le président d’un club amateur!!!

Le président de la ligue de football de Kaffrine Abdoulaye Sow a conduit la délégation sénégalaise qui a participé à la dernière réunion préparatoire de la Coupe du Monde Russie 2018.

Une rencontre qui rentrait dans le cadre des échanges avec les nations qualifiées sur les différents aspects liés à la bonne organisation de la coupe du monde Russie 2018

Outre Ablaye Sow,la délégation était composée de Youssouf Dial membre du comité exécutif de la fédération et représentant les clubs de L1,présent  pour les aspects liés au Marketing,de Demba Sarr pour la sécurité,et pour l’organisation,poste qu’occupait jusqu’à un passé récent Amadou Kane, de Ciré Soumaré Média office (service de presse de la fédération) et de Mayacine Mar Directeur technique national du football sénégalais .

La présence du président de la ligue de Kaffrine comme chef de délégation et qui plus est comme administrateur de l’équipe nationale  pose véritablement toute la problématique de la gestion du football sénégalais.

Surtout que l’homme semble avoir une main mise totale sur la fédération au point de se transformer  aujourd’hui comme l’homme à tout faire,un  monsieur incontournable.

Sur la crise entre les responsables de l’équipe de Guediawaye ( Guediawaye pro et FC) Ablaye Sow encore lui était monté en première ligne à la TFM pour servir de chargé de communication et expliquer la position du comité executif qui avait cassé la décision prise par la commission de règlement des conflits.

Pour rappel, dans ce conflit qui oppose les dirigeants  de l’équipe de la banlieue, la commission de règlement des conflits, pourtant organe interne de la fédération avait tranché en faveur du président Djamil Faye .

Les supporters favorables au président Djamil Faye ne comprennent toujours pas comment le comité exécutif a t’-il pu désavouer sa propre commission de règlement des conflits?

Ablaye Sow  a demandé à la tendance favorable à Djamil Faye en direct sur la TFM de saisir le tribunal arbitral du sport TAS, si jamais cette partie s’estime lésée,comme si l’affaire USO qui est entrain de perturber la ligue pro n’avait pas servi de leçon.

De l’avis d’un spécialiste que nous avons interrogé, les explications tendancieuses fournies par Ablaye Sow à travers la TFM sont étonnantes. La commission de règlement des conflits n’est pas un organe externe,mais une structure mise en place par la fédération qui doit dans le meilleur des principes rendre des décisions au nom et pour le compte de la fédération,

Même si dans les textes de la fédération, il est prévu, selon monsieur Sow une disposition qui prévoit l’intervention pour ne pas dire l’auto saisine du comité exécutif ,cette disposition est attaquable, les dirigeants de Guediawaye l’ont bien compris.

il faut faire remarquer que jamais dans l’histoire du football, la FIFA encore moins la CAF n’a désavoué sa propre instance de règlement des conflits.

« Dans le cas de la FIFA, la Chambre de Résolution des Litiges (CRL) est l’instance chargée de l’arbitrage et de la résolution des litiges au moyen d’une représentation paritaire des joueurs et des clubs et en présence d’un président indépendant.

La CRL statue régulièrement, dans une composition de membres variable, sur les affaires qui lui sont soumises » Les décisions prises à ce niveau ne sont attaquables que devant le tribunal Arbitral du sport.

L’éxemple du match Afrique du Sud  Sénégal est assez révélateur

Des conflits sont entrain de miner notre football ( USO Stade de Mbour) que des éléments d’appréciation  du genre ont fini par aggraver.

Sur la question de la réunion convoquée par la FIFA, pour en revenir,se faire représenter au niveau des instances mondiales du football par des hommes qui ne vivent pas la réalité du football professionnel dans leur pays est tout simplement étonnant pour une nation comme le Sénégal  .

Surtout par un homme qui depuis des années préside à la tête de  la ligue de football de Kaffrine et qui ne vit la réalité du football pro qu’à travers les réunions du comité exécutif de la fédération.

Par quelle alchimie on est parvenu au comité exécutif à proposer comme administrateur de l’équipe nationale du Sénégal, un président de club amateur de football?

Il n’est pas étonnant ,de voir le football sénégalais traverser toutes sortes de problèmes au niveau de ses orientations majeures si au niveau de l’armature,des amateurs jouent à tout bout de champ les grands rôles.

Tantôt chargé de communication, tantôt administrateur de l’équipe nationale, il y a lieu de s’interroger sur qui fait quoi au sein de la fédération de football.

Il faut mettre les hommes qu’il faut à la place qu’il faut.

Il est incompréhensible que certaines compétences qui présentent un très bon profil au sein du comité exécutif de la fédération ne soient pas utilisés à bon escient.

Dans la structuration d’un football qui se respecte,les amateurs doivent s’occuper du football amateurs,les professionnels du football Pro,le football féminin pareil. Chacun à sa place et dans son rôle…