La leçon d’humilité d’Idrissa Seck«Devant mon Oncle Serigne Mbaye Sy Mansour, comme devant le peuple sénégalais tout entier et la Oumma islamique, je m’incline à nouveau et sollicite leur pardon »

Suite à ce message, il serait assez surprenant de voir quelqu’un s’en prendre à Idrissa Seck. Et pour cause, le président de Rewmi, président du Conseil départemental de Thiès et candidat à la présidentielle de 2019, a rendu public une déclaration dans laquelle il demande pardon à tous les musulmans. «Devant mes frères en religion et en humanité Sidy Lamine Niasse et Bamba Ndiaye, devant mon Oncle Serigne Mbaye Sy Mansour, comme devant le peuple sénégalais tout entier et la Oumma islamique, je m’incline à nouveau et sollicite leur pardon», écrit Idrissa Seck. Un message véritablement émouvant surtout qu’il ajoute : «Non point d’avoir dit ou fait quelque chose contre l’Islam, mais d’avoir imprudemment laissé sortir un débat que je mène depuis deux ans avec des exégètes des trois religions révélées sur ce que ‘’l’Ethique, le Mystique et le Politique’’ ont en commun. Mon pardon leur est assuré.»

Selon lui, «notre cher Sénégal est un pays pluriel mais indivisible. Ethnies, confessions, confréries, opinions politiques et presse plurielles. L’important pour tout leader est d’en maintenir la cohésion et l’unité. C’est ce que je retiens du message du Khalife général des mourides, pôle spirituel Unificateur.» Une occasion pour dire ceci : «Ramadan signifie processus de purification de l’or. Cela passe par les épreuves du feu, de l’enclume et du marteau… Sabran Jamiilan. Belle Endurance en est la clé.»

Actusen