Iran/Accord nucléaire : Considéré comme « agressif et dangereux » les Français dénoncent la décision de Donald Trump

SONDAGE – Près de neuf Français sur dix (87 %) jugent que l’option prise par Donald Trump, contribue à augmenter les risques de conflit dans le monde, selon une étude Odoxa-Dentsu Consulting pour Le Figaro et France Info.

Plus des trois quarts (76 %) des Français désapprouvent la décision des États-Unis de sortir de l’accord sur le nucléaire iranien, selon un sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour Le Figaro et France Info réalisé du 9 au 11 mai, soit après l’annonce faite par Donald Trump mardi à la Maison-Blanche. Seulement moins d’un Français sur quatre (24 %) estime au contraire que c’est une bonne décision en jugeant que l’Iran continuait de menacer Israël et de déstabiliser la région. Plus globalement, près de neuf Français sur dix (87 %) jugent que l’option prise par Donald Trump, contribue à augmenter les risques de conflit dans le monde. Cette dernière sortie «aggrave le cas» du président américain, selon l’institut de sondage dont la précédente enquête sur Trump, à l’automne dernier, montrait déjà que 86 % des Français jugeaient celui-ci «agressif et dangereux».

Toute cette affaire n’est pas sans conséquence sur la perception d’Emmanuel Macron et de son action diplomatique. L’attitude du président français à l’égard de son homologue américain est rejetée par 55 % des Français, contre 44 % qui la considèrent comme satisfaisante. «Courtisan», «affligeant» et «échec»: tels sont les mots les plus fréquemment associés à Emmanuel Macron sur les réseaux sociaux en lien avec cette crise, selon l’analyse réalisée par la partenaire de Dentsu-Consulting dans le cadre de cette enquête, Véronique Reille-Soult. «Cela souligne que, sur les réseaux sociaux, la proximité Macron-Trump est bien considérée comme le point noir de la politique internationale du président français», relève le président d’Odoxa, Gaël Slimane.

D’ailleurs, selon l’enquête, cet «échec» d’Emmanuel Macron, a désormais des conséquences sur la perception globale de toute sa politique internationale: celle-ci n’est plus approuvée que par une courte majorité (53 %, contre 47 % de mécontents), alors que son action était jusqu’à présent très largement louée – à 61 %. Récemment encore, dans un sondage réalisé par Odoxa sur le bilan 2017 d’Emmanuel Macron, 55 % des Français estimaient même que le chef de l’État avait «rehaussé l’image de la France dans le monde». Ceux qui sont prêts à vanter son action internationale sont aujourd’hui en recul de 8 points.

Alors qu’il recueillait largement l’approbation dans le domaine international il y a quelques mois, Emmanuel Macron mécontente désormais, selon Odoxa-Dentsu Consulting, les trois quarts des Insoumis (74 %) et du Front national (75 %), mais aussi quatre sympathisants PS sur dix (41 %) et un sympathisant Les Républicains sur trois (33 %). Majoritairement, les Français jugent que leur président s’est montré trop proche de Donald Trump sans en recueillir les fruits, et ils n’apprécient guère…

Senebusinet avec LeFigaro