Idrissa Seck: “Macky utilise la Justice comme arme pour écarter ses adversaires politiques”

«Je voudrais exprimer toute ma désolation et toute ma tristesse qu’en 2018 le Sénégal offre à la face du monde un tel spectacle où un président la République manipule l’Institution judiciaire pour écarter de la compétition électorale un adversaire politique très redoutable». Telle est la réaction de Idrissa Seck après le renvoi du procès du maire de Dakar Khalifa Sall au 23 janvier prochain.

Poursuivant, le président du Conseil départemental de Thiès qui qualifie ce procès de politique estime que «le chef de l’Etat, Macky Sall, n’hésite pas à se servir de l’Institution judiciaire comme une arme contre ses adversaires politiques tout en protégeant les siens».

A en croire le leader du parti «Rewmi», «c’est pour cette raison que tous les démocrates du pays et du monde entier doivent dénoncer cette injustice».

L’ancien premier ministre était venu au Palais de justice soutenir son camarade de la Coalition «Mankoo Taxawu Senegaal».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *