Idrissa Seck doit incarner le statut de chef de l’opposition

Après la présidentielle de 2019 qui a consacré Macky Sall de BBY, le statut du chef de l’opposition est de nouveau agité dans le lanterneau politique.

Cette réforme constitutionnelle  de notre démocratie votée lors du référendum du 20 mars 2016 attend toujours d’être mise en branle.

Selon Ndiaga Sylla expert électoral
la question reste entière puisqu’aucune indication ne permet de déterminer
la personnalité qui devrait l’incarner. Mais de son point de vue c’est bien
celui qui est arrivé derrière le Président élu en l’occurrence Idrissa Seck

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *