« Humilié » par les propos de Macky Sall sur le passif social qu’il défend, le syndicaliste Cheikh Diop se braque

Le syndicaliste Cheikh Diop n’est pas content  » du mépris du Chef de l’État à l’endroit du monde syndical »  il l’a fait savoir hier, lors d’une conférence de presse. Se prononçant sur les réformes envisagées par le président de la république il dira   «Si c’est ça le Fast-track, les Organisations syndicales lui opposeront l’Union Fighting»

Cette déclaration de guerre de Cheikh Diop cache mal l’humiliation qu’il a subie lors de la cérémonie de présentation des cahiers de doléances des centrales syndicales le 1er Mai 2019 au chef de l’État.

En effet, répondant à son interpellation sur le règlement du passif social  qu’il présente chaque année Macky Sall n’a pas manqué de railler le syndicaliste devant ses pairs  » chaque année vous me parlez de passif social d’entreprises comme Sotiba,Sias Icotaf entre autres qui datent de l’après indépendance. Je n’ai pas le temps de regarder en arrière surtout que ces entreprises ont disparu depuis belles Lurettes. Vous voulez que je passe tout mon temps sur des dossiers de mes prédécesseurs. Vraiment si c’est ça que vous me souhaitez… »  a-t-il déclaré devant une assistance qui n’avait pas manqué de rire sous cape. De quoi le mettre en position de combat comme pour lancer un signal fort au chef de l’État

Ses comptes bancaires bloqués par les camarades de Bakhaw NDiongue dans la bataille juridique qui oppose les deux centrales syndicales pour le contrôle de la CNTS-FC  Cheikh Diop est-il en train de perdre du terrain? En tout cas…

Aissatou Diallo