Grève de la faim à la Case des Tout Petits…

Les animateurs polyvalents des Cases des Tout Petits ont entamé une grève de la faim illimitée. Leur porte-parole, Mamadou Saliou Diallo, soutient que «parmi (eux), il y a des agents qui sont à leur cinquième, sixième, voire septième année, et qui n’ont toujours pas bénéficié d’une formation». À l’en croire, 244 animateurs polyvalents «sont laissés en rade». Il fustige l’attitude de la directrice de l’Agence nationale de la Petite enfance et de la Case des tout-petits, Thérèse Faye Diouf. Et clame leur détermination : «Nous avons pris la décision de faire une grève de la faim. Nous ne comptons pas arrêter tant que nous n’aurons pas gain de cause». Interpellée, Thérèse Faye Diouf indique : « ce n’est pas moi qui décide, le recrutement est assujetti à des pressions budgétaires. Je vais les soutenir mais à ma manière. Qu’ils arrêtent le chantage politique. Je serai prête à les recevoir à condition qu’ils arrêtent de politiser l’affaire».

24Heures

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *