Fiscalité à l’Assemblée:quand « l’inspecteur des impôts » Ousmane Sonko dirige la valse

Ousmane Sonko est revenu à la charge à propos du faible taux d’imposition sur le salaire des députés. Dans un communiqué posté sur sa page facebook le leader du Pastef est revenu avec des précisions de taille  sur cette affaire qu’il décrit comme «Une injustice fiscale au sommet ».
« Je me réjouis que le débat que j’avais soulevé à propos de l’imposition des députés connaisse une relance ces derniers jours. Dans ce pays, nous avons plus besoin de débats de fond, dans la sérénité technique et scientifique, que d’invectives politiciennes » a-t-il indiqué
Force est de constater que l’homme qui se décrit comme la « cible du système » est en train d’occuper l’espace médiatique d’une bien belle manière surtout quand on sait qu’il sera à coup sûr l’une des stars de la prochaine session de l’Assemblée nationale. Et que ses adversaires l’attendent de pied ferme. À moins de le boycotter comme par le passé les députés de la majorité présidentielle auront fort à faire avec un homme que certains des partisans du président Macky Sall décrivent comme un  » menteur » pour emprunter les termes de Yakham Mbaye. Mais quoiqu’on puisse lui reprocher Ousmane Sonko est en train d’entraîner le gouvernement dans des débats qu’il semble en sa qualité d’inspecteur des impôts normalement maîtriser. Peut-être même qu’il est en train de diriger la valse à sa manière…
Aissatou Diallo

Laisser un commentaire