Faux numéros de série sur les billets de banque : La Bceao dément et appelle à la vigilance

Accueil / ARTICLES / Actualité / Faux numéros de série sur les billets de banque : La Bceao dément et appelle à la vigilance
Faux numéros de série sur les billets de banque : La Bceao dément et appelle à la vigilance
Faux numéros de série sur les billets de banque : La Bceao dément et appelle à la vigilance

2 minutes dans Actualité, Économie, ils ont répliqué commentaire

inShare
Enregistrer

iGFM – (Dakar) La lutte contre le franc Cfa est en train de prendre une autre tournure, celle de la désinformation sur la fiabilité des billets de banques. Lesquels, accuse-t-on, portent de faux numéros de série et sont émis par la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest. L’institution financière dément l’existence de faux numéros de série sur ses billets. Enquête…

Le combat pour la suppression du franc Cfa, considéré comme une monnaie de servitude par ses détracteurs, est loin de connaître son épilogue. Après la bataille intellectuelle sur la servitude ou non de cette monnaie, certains détracteurs s’attaquent maintenant à la crédibilité et, à la fiabilité des billets de banques, émis par la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bceao).

Leral découvre que depuis quelques jours, des rumeurs circulent sur les réseaux sociaux sur des prétendus faux numéros de série et une différence dans la dimension des billets de 5 000 francs Cfa et de 10 000 francs Cfa. Les auteurs de ces fausses informations ont même invité les populations de certains pays, à refuser ces billets suspects et non conformes.

Ces derniers soutiennent qu’il y a de faux numéros de série sur certains billets émis par la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bceao), en circulation dans les pays de la zone Franc Cfa.

Ainsi, dans un communiqué de la Bceao, l’institution financière sous-régionale d’émission de l’Union économique monétaire ouest africaine dégage ses responsabilités, tout en apportant des précisions. Elle informe le public que des messages frauduleux qui lui sont imputés, sont diffusés sur les réseaux sociaux, tendant à faire croire à l’existence de faux numéros de série sur les billets de 10 000 et de 5 000 Francs Cfa et de différence sur les dimensions de ces billets.

« La Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bceao) dément formellement être à l’origine de ces informations malveillantes », indique le communiqué de la Banque centrale. Et, l’institution précise qu’elle n’a apporté aucune modification à la gamme actuelle de billets de banque de son émission en circulation.

Sous ce registre, l’institution, dirigée par l’Ivoirien Tiémoko Coulibaly, menace. D’après la source, les auteurs qui seront démasqués risquent des poursuites judiciaires et une condamnation. La source renseigne que la Bceao se réserve le droit d’engager des poursuites judiciaires à l’encontre des auteurs et complices des actes et messages de nature à porter atteinte aux signes monétaires ayant cours légal dans les Etats membres de l’Union Monétaire Ouest Africaine (Uemoa).

Elle invite par conséquent, les populations à la plus grande vigilance et, à ne se référer qu’aux seules voies de communication officielles et usuelles de l’Institut d’émission. Tout en rappelant aux utilisateurs des billets de banques de la zone franc Cfa, que tous ses communiqués sont publiés sur son site internet ainsi que dans la presse écrite et audiovisuelle

This photo taken on April 9, 2016 in a N’Djamena, Chad, shows CFA banknotes of the CFA currency issued by the Central Bank of West African States (Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest, BCEAO) and used in the eight west African countries which share the common West African CFA franc currency.
Finance ministers from African countries that use the franc and their French counterpart Michel Sapin meet in Yaounde, Cameroon, on April 9, 2016 to discuss the future of the CFA currency. / AFP / ISSOUF SANOGO (Photo credit should read ISSOUF SANOGO/AFP/Getty Images)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *