En tournée à Touba,Idrissa Seck prévient »C’est sa volonté de s’accrocher au pouvoir qui le conduit à des comportements dictatoriaux,mais cela ne passera pas »

Le président de Rewmi peint un tableau sombre de l’état des libertés au Sénégal. « La démocratie sénégalaise est tellement délabrée que rien ne me surprend plus (du régime de Macky Sall) », a déclaré Idrissa Seck qui, depuis Touba où il est en retraite pour dix jours, dénonçait ainsi la répression de la manifestation de l’initiative pour des élections démocratiques (IED), hier, vendredi 9 mars.

Le président du Conseil départemental de Thiès estime qu’il y avait une bonne raison de manifester. Il dit : « Lorsque son (Macky Sall) ministre de l’Intérieur avoue en public qu’il est là pour manipuler le dispositif électoral en vue de sa réélection au premier tour de la présidentielle de 2019, cette déclaration doit pousser toute la population à se dresser contre une éventuelle forfaiture. »

« Macky Sall a hérité d’un Sénégal de stabilité et de paix, il devra le laisser ainsi. C’est sa volonté de s’accrocher au pouvoir qui le conduit à des comportements dictatoriaux, mais cela ne passera pas », prévient le leader de Rewmi.