Eliminatoire mondial 2018 : burkina vs sénégal 2-2, Un “nul” et des regrets

A la fin du match contre le burkina sanctionné par un nul (2-2), les lions de la téranga peuvent bien nourrir le regret d’avoir laissé passer une victoire qui semblait se dessiner, tout au plus, jusqu’à la 90e mn. Face à des étalons pourtant réduits à 10 dès la 41e, le sénégal n’a jamais su élever son niveau de jeu pour s’imposer, malgré sa supériorité numérique. Même s’il faut reconnaitre que la blessure de khadim ndiaye et la sortie de lamine gassama (qui risquait un carton rouge) ont obligé le sélectionneur du sénégal à brûler deux jokers, il n’en demeure pas moins que le plus petit entraineur des navétanes aurait compris qu’à 10 minutes de la fin d’un match pareil, la rentrée d’un attaquant ne s’imposait pas au staff technique des lions. La gestion du résultat se justifiait plus que le choix de vouloir mettre un autre attaquant, d’autant plus qu’au milieu, un joueur comme cheikhou kouyaté était tellement liquéfié, qu’il ne demandait qu’à sortir. Dans l’analyse du résultat, on peut dire que le burkina a conservé ce mardi, la tête du classement du groupe d en arrachant un match nul heureux face au sénégal (2-2). Dans ce match, ce sont pourtant les étalons du burkina qui ont ouvert la marque par l’intermédiaire de bertrand traoré (9e). Sur le but, saliou ciss le laté- ral gauche des lions a fait preuve d’un laxisme inqualifiable en laissant le lyonnais aller tranquillement scorer. Le burkina avait pourtant semblé bien tenir le match avant que sadio mané ne s’infiltre dans la défense du burkina pour servir ismaila sarr qui n’eût aucune peine à mettre le plat du pied et donner l’égalisation à son équipe (27e). Le sénégal se montra beaucoup plus entreprenant, obligeant même les étalons à reculer et à commettre des fautes, poussant l’arbitre à sévir. Le défenseur central du burkina issoufou dayo sera expulsé pour cumul de cartons jaunes à la 41e minute. Ce fut le tournant du match ! De retour des vestiaires, le burkina, en infériorité numérique, se replie sur sa moitié de terrain pour conserver le résultat. Le sénégal parviendra à doubler la mise grâce à sadio mané qui profite d’un « une-deux » avec pape alioune ndiaye, pour marquer d’un ballon piqué le deuxième but du sénégal (75e). Les lions semblaient bien partis pour gagner ce match. A la 80e diao baldé remplace moussa sow. On se demande véritablement ce qui a poussé le banc sénégalais à opérer un tel changement, d’autant que la gestion du match s’imposait. Cheikh ndoye sur le banc, aurait aidé à stabiliser le milieu de terrain et permettre de finir tranquillement le match. Sentant les sénégalais au bord de l’épuisement physique, (cheikhou kouyaté avec des crampes musculaires) les partenaires d’alain traoré appuient sur l’accélérateur. 89e minute, sur une faute vraiment inutile de saliou ciss, le burkina obtient un coup franc bien placé. Une occasion inouïe que ne laissera pas passer le spécialiste maison alain traoré qui, d’une frappe sèche, trouve le poteau. Sur son retour, le gardien de buts du sénégal pape seydou ndiaye touche malheureusement le ballon qui franchit la ligne de but. Le burkina égalise à la dernière minute de jeu et revient de loin (2-2) dans un match qui aura été indécis jusqu’au bout. Le cap-vert (6 pts -2), vainqueur en afrique du sud (2-1), réalise la bonne opération de la journée et se classe deuxième derrière le burkina (6 pts +2) qui le devance à la différence de buts. Le sénégal (5 pts+1) occupe la troisième place devant l’afrique du sud qui ferme la marche (4 pts -1)
Prochaine journée le 5 novembre
Cap-vert – sénégal ; afrique du sud – burkina

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *