El Hadji Malick Aya Bounne Diop,Sytjust: « si l’audience se tient, ce sera du rafistolage judiciaire »

Délibéré Khalifa Sall: le maire de Dakar connaîtra son sort ce 30 mars 2018 si la grève du Syndicat des travailleurs de la justice (Sytjust) ne permet pas à Malick Lamotte et Cie de repousser le verdict. A défaut, ce sera une attente d’une semaine de plus pour savoir si Khalifa Sall sera libre ou prolongera son séjour à Rebeuss. Le Procureur Bassirou Guèye avait requis sept (7) ans de prison ferme contre l’édile de Dakar et Mbaye Touré, en sus d’une amende de cinq (5) milliards 490 millions de F CFA.

Par contre, El Hadji Malick Aya Bounne Diop, Secrétaire général du Syndicat des travailleurs de la justice (Sytjust), estime que si « la loi a été appliquée sous toute sa rigueur, l’audience sera renvoyée purement et simplement. Même si le droit permet au président du Tribunal de faire prêter serment à un quelqu’un comme greffier pour valider l’audience. Mais cela se passe normalement en matière pénale, c’est-à-dire comme les cas de flagrant délit. Cependant, on ne peut nommer un greffier ad hoc en matière civile comme correctionnelle. Le rafistolage judiciaire ne peut être de mise dans un pays démocrate », dit-il.

Revue de presse avec senego