Les catastrophes naturelles ont déjà coûté plus de 712 millions $ à l’Afrique subsaharienne depuis le début de l’année

Publié le Publié dans Economie africaine

Selon le dernier rapport d’AON Insurance sur la gestion de risques à travers le monde, la valeur des sinistres occasionnés par les catastrophes naturelles qui sont survenues en Afrique subsaharienne, a déjà dépassé près de 712 million $. Parallèlement, ces situations ont fait l’objet de plus de 214 000 déclarations de sinistre.

Selon le groupe d’assurance britannique, cette situation a touché les pays partant du Ghana jusqu’à l’Afrique du sud, en passant par l’Ethiopie, Madagascar, l’Angola, le Mozambique ou encore le Kenya et l’Ethiopie. Ajouté à cela, plus de 214 704 déclarations de sinistre de catastrophes naturelles ont été enregistrées sur les marchés couverts par AON Insurance.

Ces différentes annonces remettent sur la table de discussion, la question des services d’assurances en Afrique. Le niveau de pénétration du secteur dans la région demeure assez faible avec des multinationales qui se disputent un panier de clients assez étroit.

Mais de nombreux analystes demeurent optimistes. Ils assurent que l’accroissement de la classe moyenne et une plus grande prise de conscience des questions de risque, tant sur le plan de la propriété que sur celui de la santé publique, incitent de plus en plus d’Africains à intégrer l’assurance dans leur gestion personnelle.

Cette nouvelle devrait attirer l’attention des investisseurs ayant pris position sur les actions des sociétés d’assurances cotées sur près de 13 marchés financiers africains.

Au total, on retrouve 64 sociétés d’assurances présentes sur les marchés financiers africains, dont 26 sur le seul marché financier nigérian.

<

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please copy the string pZg77j to the field below: