Donald Trump se retire de l’accord iranien et s’isole encore un peu plus de ses alliés

Le président américain a promis le « plus haut niveau de sanctions économiques » contre Téhéran. Le choix diplomatique le plus crucial depuis le début de son mandat

Donald Trump a spectaculairement renoncé à un accord forgé par son propre pays, mardi 8 mai, en retirant les Etats-Unis de l’accord nucléaire iranien conclu en 2015.

Le président américain n’a pris personne par surprise. Contempteur infatigable du « pire » accord, selon lui, jamais conclu par Washington, il n’avait cessé d’agiter la menace d’un départ. Faute d’obtenir une improbable réécriture en profondeur du texte, exclue par les autres signataires, l’Allemagne, la Chine, la France, la Russie et le Royaume-Uni, comme par l’Iran, Donald Trump n’avait d’autre choix que le retrait,conformément à sa promesse électorale.

LeMonde