Décharge de Mbeubeuss: un tueur silencieux.Six cas d’évacuations à Fann

La décharge de Mbeubeuss située précisément dans la commune de Malika est devenue un véritable casse tête pour les populations de Keur Massar et environs.

Environ près de 1500 tonnes de déchets de toute nature provenant même des structures hospitalières  y sont déposées et brûlées la nuit rendant du coup l’air irrespirable et tellement étouffant qu’il oblige les populations à se terrer dans leurs chambres.

Une véritable bombe écologique pour ne pas dire un tueur silencieux pour une population qui ne sait plus à quel saint se vouer
Malgré les nombreuses alertes et cris de coeur des habitants des environs, Mbeubeuss continue de faire des ravages avec son lot de maladies infectieuses provoquées par ce nuage de fumée épaisse qui enveloppe l’atmosphère créant du coup une pollution atmosphérique aux conséquences très graves sur la santé des populations.

Des cas d’évacuations urgentes six au total sont signalés au niveau de l’hôpital Fann. Parmi ceux-ci la fille cadette d’une nommée Marietou Fall  résidant à Keur Massar.

Et c’est avec amertume qu’elle s’est confiée à notre rédaction  » j’habite  près de la station MTOA de Keur Massar. Depuis une semaine ma fille est hospitalisée à Fann. Elle a eu des crises respiratoires avec pertes de sang. Je l’ai conduite à l’hôpital de Keur Massar, et de là on m’a demandé de l’acheminer de toute urgence du coté de l’hôpital Fann où on a décelé une maladie pulmonaire conséquence de la pollution atmosphérique que nous respirons tous les jours à Keur Massar. Sa maladie me coûte excessivement chère. Pour une personne qui est à la retraite c’est intenable. D’ailleurs,au niveau des pavillons, on retrouve actuellement six personnes qui proviennent de Keur Massar et de ses environs. Je ne comprends pas le silence des autorités,il est temps que les gens s’organisent sinon nous risquons tous d’être un jour des victimes. » Nous a-t-elle confié.

A propos des autorités signalons que le candidat de Benno Macky Sall alors en campagne électorale avait, le 19 février 2019 fait  la promesse de fermer la décharge.  » j’ai dis en conseil des ministres que la question de la décharge de Mbeubeuss est en train d’être étudiée. Mais pour l’arrêter,il faut la fermer et trouver un autre endroit pour déposer les ordures… » avait-t-il lancé à son auditoire qui avait fortement applaudi et dont certains ont dû certainement voter pour lui à cause de cette promesse.

Qu’en est il exactement de toutes ces séries de mesures annoncées par le candidat d’alors Macky Sall aujourd’hui réélu président de la république du Sénégal?

Cette question de Mbebeus mérite d’être prise à bras le corps par les autorités de ce pays. Celles-ci ont l’obligation absolue de soulager une population déjà très affectée par une décharge qui ne finit plus de troubler leurs sommeils mais qui vit avec l’espoir de voir le chef de l’État enfin mettre fin à leur souffrance.

La pollution atmosphérique est responsable de la mort de 2.4 millions d’individus par an dans le monde. Et selon certaines sources médicales, l’air pollué diminue l’espérance de vie, cause des troubles cardiaques, respiratoires ou reproductifs et affecte le plus souvent les couches jeunes

Saliou Faye 24 Heures

Laisser un commentaire