Comment choisir ses fruits et être sûr qu’ils sont mûrs!

Si vous voulez savoir si un fruit est mûr, la chose à ne surtout pas faire c’est enfoncer son doigt dedans

Le premier indice pour savoir si un fruit est mûr, c’est son odeur. N’hésitez pas à le sentir. S’il dégage un agréable parfum sucré, c’est déjà bon signe. La couleur en revanche, n’est pas un critère fiable.

En ce qui concerne l’ananas, la technique est assez simple. Essayez de retirer une feuille. Si elle se détache facilement, votre ananas est mûr. Mais ce n’est pas tout. Prenez-le en main. S’il est lourd, cela veut dire qu’il est gorgé de sucre et qu’il sera alors parfait à déguster. Sa couleur n’est absolument pas un indice. Il peut en effet être bien vert, mais bien mûr.

Le melon, quant à lui, doit présenter quelques craquelures autour de la tige. Lorsque vous la pincez (comme pour ouvrir une banane), elle doit aussi se détacher toute seule. Et si vous tombez sur des melons fendus, c’est encore mieux. Cela signifie qu’ils ont mûri au soleil et cette explosion est le signe d’une belle teneur en sucre qui renforce encore son goût. Un régal, même si nous n’avons pas l’habitude d’acheter ce genre de produits qu’on pourrait croire abîmés. Privilégiez aussi les melons dont le pédoncule est le plus gros, ce sont des femelles, bien meilleurs.

Les fruits de la passion bien lisses et d’aspect régulier, c’est tentant, n’est-ce pas? Mais c’est précisément ceux qu’ils ne faut pas choisir. Plus ils sont marrons et fripés, plus ils sont mûrs et sucrés.

En ce qui concerne les pêches et les abricots, deux signes permettent de distinguer s’ils sont prêts à manger: une peau souple et… leur odeur. S’ils ne sentent rien, ils n’auront pas de goût!

Il faut aussi distinguer les fruits qui continuent à mûrir après la cueillette de ceux qui n’évolueront plus. Fraises, agrumes et ananas font partie de la deuxième catégorie. C’est pourquoi il est très important de bien les choisir quand on les achètent. Des fraises qui ne sont pas mûres n’évolueront pas favorablement. Leur goût ne s’améliorera pas et elles ne feront que pourrir.

En revanche, les mangues, les bananes, ou encore les pommes continuent à mûrir. Il faut donc les surveiller au jour le jour pour les déguster au moment optimal. Comme on dit, avant l’heure c’est pas l’heure, après l’heure c’est plus l’heure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *