Cheikh Amar poursuivi pour actes de vandalisme dans un immeuble

L’affaire opposant Cheikh Amar et son bailleur des Almahdi n’est pas encore à terme. Jugé en ce début de mois de décembre, le contentieux a été vidé par le Tribunal qui a notifié à Cheikh Amar son expulsion de l’immeuble pour défaut de paiement de loyer.

Mais la plaignante, Fs, a encore interpellé le président du Tribunal de grande instance hors classe de Dakar. Cela pour faire état « d’actes de vandalisme » que Chekh Amar a opéré dans son immeuble au moment de vider les lieux, mais aussi du non paiement d’une partie de la dette contracté durant la période de location de cet bâtiment sis aux Almahdies.

La plaignante indique que « la société Amar Groupe Holding refuse de restituer l’ensemble des clés de l’immeuble. De plus, elle a maintenu sous scellé certains locaux auxquels ni la requérante, ni l’huissier de justice n’ont pu avoir accès. Les appartements vaqués ont été laissés dans un état lamentable ».

Aussi, il est expliqué que Cheikh Amar « n’a accepté de payer que deux mois de loyer sur trois, soit 17 millions 600 mille Fcfa au lieu de 24 millions 400 mille Fcfa, ce par chèque du 22 décembre 2017 ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *