Can 2021 Sénégal vs Congo: mauvaise planification du match, Aliou Cissé face à un véritable casse tête

La fédération sénégalaise continue d’étaler au grand jour et d’une certaine manière une forme d’amateurisme dans la gestion de l’environnement de l’équipe nationale qui ne dit pas son nom.

En sport et surtout dans le domaine de la haute compétition la planification est un outil essentiel pour arriver à un niveau de performances insoupçonnées. Et c’est là tout le mal du football sénégalais…
Pour les éliminatoires de la Can 2021, le Sénégal recevra le Congo ce mercredi 13 Novembre au stade Lat-Dior de Thiès avant de s’envoler pour l’Eswatini pour sa deuxième sortie dans la compétition
Les conditions d’organisation de ces dites rencontres mettent encore en évidence cette absence de planification évoquée un peu plus haut dans cet article et qui encore une fois renseigne sur le pilotage à vue de notre football
Pour rappel, le tirage des éliminatoires de la Can 2021 s’est déroulé au Caire (Egypte) le 18 juillet 2019 avec comme indication que la poule « I » que le Sénégal partage avec le Congo,la guinéen Bissau et l’Eswatini (ex Swaziland) en même temps que les autres groupes doivent bien disputer leurs deux premières journées des qualifications entre le  11 et le 19 Novembre 2019 (cf art 4 FIFA)
Dés lors les différentes fédérations qui composent cette poule devaient prendre toutes les dispositions pour programmer leurs rencontres (2)qui ne peuvent se jouer selon toujours le règlement de la FIFA qu’a partir du mercredi en respectant l’intervalle de deux jours francs, pour au final indiquer à la CAF et au pays visiteur les dates,les horaires ainsi que le stade qui ont été retenus
La fédération sénégalaise décidera de programmer son match le mercredi 13 Novembre pour certainement bénéficier d’un temps de repos suffisant pour se rendre à l’Eswatini dont la durée de vol entre le Sénégal est estimée à 7 heures 30 mn
Seulement dans la programmation de cette rencontre face au Congo la fédération à oublié un détail important (le match pouvait être programmé jeudi) qu’elle a essayé par la suite de corriger (tardivement ) et qui en définitive est devenu un véritable casse tête pour l’entraîneur national.
De quel casse tête s’agit-il  ?
La fédération s’est rendue compte au dernier moment qu’au regard de la programmation des matches des différents championnats auxquels prennent part la majeure partie des lions, il était quasi impossible que ceux-ci soient en mesure de se libérer à temps pour rejoindre la tanière. Et ce bien que la règle fixée par la FIFA dispose qu’ils doivent être mis à la disposition de leurs pays au plus tard le lundi matin.
La majeure partie des joueurs ne rejoindront donc le Sénégal qu’à partir de la nuit du dimanche au lundi pour ceux qui ont joué le samedi. Tandis-que les autres arriveront forcément le lundi
Ce sera notamment le cas de Sadio Mané qui joue son « big match » face à Man City ce Dimanche et des Rennais Édouard Mendy et Mbaye Niang qui reçoivent Amiens.
En somme le coach des lions Aliou Cissé ne pourra faire qu’un travail de régénération pour les raisons ci dessus car la majeure partie de ses joueurs n’auront presque qu’un jour de récupération avant de jouer face au Congo.
L’adversaire du Sénégal l’a si bien compris et a pris en compte le paramètre fraîcheur qui pourrai être défavorable aux lions pour motiver son refus de décaler le match au jeudi proposé par le Sénégal. Et c’est en cela qu’on parle d’une bonne maitrise des outils de la planification pour bâtir un grand football.
Il fallait tenir compte des calendriers des différentes rencontres des championnats européens qui ont été bel et bien établis et communiqués à temps.Il faut noter que les championnats européens ont presque tous démarré au début du mois d’août. .
Et qu’au sortir du tirage des poules effectué le 18 juillet,la fédération devait pouvoir très bien analyser et intégrer toutes les données scientifiques pour éviter au sélectionneur national et à son staff (qui ne sont pas exempts de reproches) de tels impairs dans la préparation. Et en même temps aussi éviter de faire subir aux joueurs une charge qui peut négativement impacter sur leurs performances.
Heureusement et loin de le minimiser,les lions affronteront un adversaire plus ou moins à leur portée. Mais attention un match n’est jamais gagné d’avance. Le Congo peut bien évidement miser sur la fraîcheur de ses joueurs dont la plupart joue dans des divisions inférieures (7 au Congo)  pour tenter de créer la surprise à Dakar
Eswatini vs Sénégal sous 24°C
Pour la deuxième journée des éliminatoires les lions affronteront quatre jours après (le dimanche 17 Novembre 2019) les Sihlangu Semnikati (bouclier du Roi) surnom donné aux joueurs de l’Eswatini qui occupe le rang de 150e nation de football. FIFA.
Les joueurs de Cissé effectueront un long voyage d’une durée de 7 heures 30 de vol pour rejoindre la capitale Mbabane. Et selon nos informations le match se jouera sur une pelouse synthétique à 13 H (heure locale) 17 heures (GMT) au Somhlolo National Stadium situé à Lobamba d’une capacité de 20 mille places
C’est dire donc que le Sénégal va vers une confrontation difficile non pas du point de vue de la valeur de ses adversaires mais dans la gestion d’un groupe qui risque très certainement de manquer de fraîcheur.
A moins de disposer d’un vol spécial, la bande à Sadio Mané risque fort bien d’arriver à Mbabane le vendredi. Et là ils n’auront encore qu’un jour de récupération.
Croisons les doigts tout en espérant que. de telles situations ne se reproduiront pas à l’avenir et que les lions comme à leur habitude se surpasseront pour encore une fois donner du bonheur au peuple Sénégal.
Saliou Faye 24 Heures

Laisser un commentaire