Bayern/PSG Unai Emery : «C’est un gros test»

Unai Emery, l’entraîneur du Paris-SG, qui affronte le Bayern mardi soir (20h45) pour la dernière journée de la phase de groupes de la Ligue des champions, estime que ses joueurs passeront au révélateur à Munich.

«Comment situer le Bayern Munich dans l’histoire du football mondial ?
L’histoire du Bayern est très, très longue. L’histoire du PSG aussi. Il y a quelque chose de nouveau en terme de niveau ces dernières années. On va jouer demain avec une mentalité, une volonté de gagner, et de faire notre chemin en Ligue des champions. Nous voulons être premiers, nous avons l’avantage de 3 points. C’est un gros match, avec deux grandes équipes. Avec beaucoup de supporters, avec des joueurs de haut niveau. Un grand spectacle. Tous les supporters du Bayern, comme ceux du PSG, veulent voir ce genre de matches.

PSG-Bayern, la guerre des mots

A l’aller, vous aviez gagné 3-0 notamment grâce à des contre-attaques. Allez-vous utiliser la même méthode ?
Nous voulons maitriser le match avec nos idées. L’idée, c’est aussi de s’adapter à notre adversaire. Notre équipe est prête pour la transition mais nous voulons aussi maitriser le match avec la possession, comme je crois qu’on peut le faire.

Comment jugez-vous le Bayern Munich depuis le départ de Carlo Ancelotti ?
C’est une équipe très, très offensive. (Jupp) Heynckes, avec l’expérience qu’il a, a donné de la tranquillité à l’équipe. Il y a beaucoup de choses communes entre les deux équipes (entre celle de Heynckes, et Ancelotti). C’est un grand Bayern, c’est un bon, un gros test. Pour démontrer qu’on veut faire quelque chose d’important cette saison.

«Toutes les expériences, il faut les prendre»

Un écart face à un grand club, un match retour à enjeu : ce match présente certaines caractéristiques comparables à celui face au Barça l’an dernier. Est-ce pour vous une manière d’évaluer l’évolution, d’un point de vue mental, de votre équipe, depuis la « remontada » ?
Toutes les expériences du club, négatives ou positives, il faut les prendre. C’est un PSG différent, un PSG mieux. Nous voulons tous être une grande équipe. Demain, c’est un gros test. Le PSG va proposer un gros niveau.

Le revers à Strasbourg (1-2) vous met-il plus de pression ?
C’est l’exigence, une exigence grande mais positive. J’ai confiance en l’équipe en sa capacité à surmonter les difficultés. La défaite de samedi, l’objectif, c’est d’en apprendre, c’est de comprendre pourquoi.

Votre attaque semble moins efficace. Pensez-vous que c’est un problème de rotation ? Y a-t-il un problème de fraîcheur chez vos attaquants ?
C’est de la confiance. Quand nous avons des occasions pour marquer, je suis content. Bien sûr il faut de l’efficacité. Mais avoir les opportunités, c’est très important. L’équipe produit beaucoup pour l’attaque.»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *