Baisse de l’impôt sur les sociétés de 23%: Moustapha Diakhaté qualifie la proposition de Sonko de fantaisiste  

L’annonce faite par le candidat à la présidentielle Ousmane Sonko d’une baisse de 23% sur les impôts des sociétés n’est pas du goût de Moustapha Diakhaté ancien président du groupe parlementaire de Benno. C’est sur sa page facebook qu’il a apporté la réplique à Ousmane Sonko
En premier lieu, la baisse de l’impôt à 23 % se heurte à un obstacle d’ordre légal. Les fourchettes du taux d’imposition de l’impôt sur les sociétés, trouvent leur source dans la directive communautaire n° 08/CM/UEMOA du 26 septembre 2008 portant harmonisation des taux de l’impôt assis sur le bénéfice des personnes morales qui proscrit toute taxation hors du périmètre compris entre 25 % et 30 %.
Dès lors, toute proposition de taxation devra, au préalable, être conforme à cette directive au risque de violer les engagements communautaires du Sénégal.
En second lieu, il semble réducteur de circonscrire la problématique de la compétitivité des entreprises à la seule baisse du taux de l’IS. Les études internationales placent la fiscalité au 7éme rang des critères d’attractivité d’un pays.
Par ailleurs, toute baisse de taux doit au préalable être adossée sur une étude d’impact approfondie au risque d’être qualifiée de fantaisiste ou purement électoraliste.
Les recettes d’IS enregistrées en 2018 s’élèvent à 191,5 milliards ; ramener le taux de 30 % à 23 % se traduirait par une baisse de 45,5 milliards en valeur absolue et environ 24 % en valeur absolue qu’il faudra chercher à compenser.
Enfin cette proposition jure avec le « patriotisme économico-fiscal» prôné par le candidat Ousmane SONKO ; réduire l’impôt sur les sociétés dans le contexte économique sénégalais dominé par des filiales et établissements étrangers conduirait à rapatrier plus de revenus à l’étranger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *