Après l’échec espagnol en Russie,Hierro s’en va…

Fernando Hierro va quitter la fédération espagnole. L’ancien défenseur du Real Madrid, qui avait assuré l’intérim sur le banc de la Roja après le départ de Julen Lopetegui, a également choisi de ne pas poursuivre en tant que directeur sportif.

Fernando Hierro n’aura fait qu’un petit tour sur le banc de l’Espagne. Placé dans le rôle de pompier de service avec le départ de Julen Lopetegui deux jours avant le début du Mondial, l’ancien défenseur charismatique du Real Madrid ne va pas poursuivre l’expérience après le fiasco de la Roja en Russie. Les champions du monde 2010 sont sortis par la petite porte en chutant contre la Russie dès les huitièmes (1-1, 4 t.a.b. à 3). Sans surprise, l’Espagne va donc se chercher un autre sélectionneur.

Plus étonnant en revanche, Fernando Hierro ne va pas non plus rester à son poste de directeur sportif, qu’il occupait avant le départ de Julen Lopetegui. L’ancien international (89 sélections) de 50 ans a décidé de décliner l’offre de la fédération espagnole qui lui proposait de retourner à son ancienne fonction. « La RFEF tient à remercier Fernando Hierro pour son engagement et son sens des responsabilités », a glissé la fédération espagnole dans son communiqué.

Depuis l’élimination de la Roja au Mondial par la Russie aux tirs au but, la presse espagnole donnait pour acquis que la Fédération cherchait un nouveau sélectionneur, spéculant sur les noms des ex-internationaux Luis Enrique Martinez, Quique Sanchez Flores ou encore Miguel Gonzalez dit « Michel ». La RFEF n’a pas donné d’indication dimanche sur le successeur de Hierro. L’Espagne a terminé première de son groupe B au Mondial russe, avec une victoire contre l’Iran et deux matchs nuls contre le Portugal en ouverture et le Maroc.

Eurosport