Après avoir annulé le sommet Donald Trump parle de son possible maintien avec Kim Jong-un

Moins de 24 heures après avoir annulé son sommet avec Kim Jong-un, Donald Trump a surpris, vendredi 25 mai, en affichant son optimisme sur les discussions avec Pyongyang, évoquant le possible maintien du sommet du 12 juin.

« Nous leur parlons en ce moment », a-t-il déclaré depuis les jardins de la Maison Blanche. « Ils veulent vraiment le faire. Nous aimerions le faire », a-t-il ajouté, interrogé sur la possibilité de cette rencontre. « Nous verrons ce qui va se passer », a-t-il encore dit, reprenant une formule maintes fois répétée, avant de lancer, sans autre précision, que la rencontre « pourrait même avoir lieu le 12 [juin] ».

President Trump on #NorthKorea: « We’re going to see what happens. We’re talking to them now. It was a very nice sta… https://t.co/cXOAtuuSro
— CSPAN (@cspan) 25.05.2018 À 03h39

Depuis le Pentagone, le secrétaire à la défense, Jim Mattis, a déclaré qu’il y avait « peut-être de bonnes nouvelles » à propos d’un sommet entre les Etats-Unis et la Corée du Nord.
la suite après cette publicité

Il a déclaré que les diplomates travaillaient pour remettre le sommet sur les rails et a rappelé que le récent échange entre le président Donald Trump et la Corée du Nord, faisait partie du jeu de donnant-donnant dans le cadre de négociations.

La réaction initiale de la Corée du Nord à l’annulation de vendredi a été plutôt mesurée. Si le premier vice-ministre des affaires étrangères, Kim Kye-gwan, a parlé de décision « extrêmement regrettable », il a laissé la porte ouverte en déclarant que Pyongyang était prêt à « s’asseoir face à face, à tout moment et de quelque manière que ce soit, pour résoudre le problème ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *