Appui au Développement: Le Fonds destiné aux femmes du Sénégal (FFS)devient une réalité dans la banlieue Dakaroise

L’agence Catalane de Coopération au Développement (ACCD), en partenariat avec Graines Sénégal et l’association des Juristes Sénégalaises (AJS) vient de mettre en place un fonds destiné aux associations de femmes du Sénégal (FFS) avec pour objectifs d’une part, les accompagner dans la recherche de financement de leurs micro projets. Et sur un autre domaine, leur offrir une meilleure assistance au plan juridique et un soutien dans les cas de violences multiformes qu’elles subissent au quotidien .
Le premier volet qui concerne le financement de micro projets est  particulièrement destiné aux associations de femmes du département de Pikine(Banlieue de Dakar) qui devront répondre à un appel à projets lancé suivant des thèmes prioritaires sur les droits économiques et politiques et sur l’accès à la santé sexuelle et reproductive.
À cet effet, et dans le souci de mieux outiller les associations de femmes désireuses de bénéficier de l’appui et du concours du partenaire au développement,Graines Sénégal a tenu à son siège sis à Pikine,trois (3) séances d’appui et de conseils auxquelles ont pris part plus de Soixante représentantes (60)des dites associations
Selon Alassane Souleymane Faye Administrateur du dudit fonds (FFS) que nous avons rencontré ce Lundi à Pikine   » la stratégie de certains bailleurs de fonds, c’est de financer les programmes et projets soumis essentiellement par les ONG sur les femmes. Je puis dire qu’au niveau de l’agence Catalane de Coopération au Développement l’approche est totalement différente car celle-ci prône une autre forme en matière de développement qui est d’appuyer directement les femmes. L’agence Catalane considère les femmes comme de véritables protagonistes. De ce point de vue, elles doivent toujours être en première ligne »
Sur la nature du financement qui sera octroyé aux femmes monsieur Faye de poursuivre « Nous avons constaté que le rêve des femmes secoue le confort et la pensée dominante des milliers d’ONG dont la plupart sont dans des logiques d’accaparement au détriment des couches qualifiées par leurs idéologues, de vulnérables. Nous avons pensé qu’il faut vraiment arrêter d’infantiliser les femmes car elles sont capables de créer des sens par elles-mêmes. Il s’agit de subventions donc de prêts non remboursables qui seront octroyés aux associations de femmes que nous allons bien entendu encadrer pour une meilleure efficience du programme « 
Au total onze (11) micro projets seront sélectionnés puis soutenus par l’agence Catalane de Coopération au Développement (ACCD) pour des montants qui vont varier entre 500.000 francs et 3000.000 de francs
Pour information,les micro projets qui seront retenus par un comité de sélection vont traduire les besoins pratiques des femmes ( augmentation de leurs revenus ) mais aussi leurs intérêts stratégiques ( les droits humains et la réduction des inégalités femmes hommes ).
A.F. Présidente d’association que nous avons trouvée sur place de nous confier  « Avec ce fonds, les femmes et leurs groupements sont valorisés et sont considérés comme des personnes capables de réfléchir et de dérouler des activités qu’elles ont bien pensées. Vous avez pu constater l’engouement que Suscite un tel programme chez les femmes de la banlieue »  dira t’-elle
Pour le deuxième volet de son programme pour le financement des femmes du Sénégal,l’agence Catalane a ciblé la région de Kolda. En partenariat avec l’association des juristes sénégalaises (AJS) elle compte s’attaquer à la question des violences faites aux femmes pour ne pas laisser impunies certaines pratiques machistes.
A noter qu’en dehors des séances de sensibilisation qui seront organisées à Kolda ,des para juristes issues des communautés seront formées pour accompagner les femmes victimes de violences aux plans psycho social,médical(prise en charge) et juridique.
En attendant la concrétisation de cet ambitieux programme d’appui destiné,au financement de micro projets soumis par les associations de femmes de la banlieue de Dakar (Pikine) et à l’accompagnement des femmes de la région de Kolda sur la question de la violence faite aux femmes ,vivement que le Fonds pour les Femmes du Sénégal (FFS) puisse toucher les autres régions du Sénégal.
24 Heures

Laisser un commentaire