Angela Merkel à Dakar ce Mercredi: Au menu émigration clandestine et présence économique

Alors que la gestion des flux migratoires est devenue un enjeu de politique intérieure à Berlin, la chancelière allemande Angela Merkel  entamera le 29 août une tournée africaine axée sur la coopération économique et la lutte contre l’émigration clandestine.

Cette tournée de trois jours devrait conduire la dirigeante allemande au Sénégal, au Ghana et au Nigeria. Ce mercredi 29 août, Angela Merkel devrait atterrir à Dakar, où elle aura des entretiens avec le président Macky Sall sur la coopération régionale, la diplomatie économique et la démocratie et la lutte contre la migration illégale.

Accompagnée d’une importante délégation d’hommes d’affaires, Mme Merkel devrait également signer des accords de coopération économique avec le dirigeant sénégalais.

«Le Sénégal et l’Allemagne partagent des valeurs communes, notamment la question des droits de l’homme. Nous apprécions le rôle joué par le Sénégal à la Cour pénale internationale (CPI), ses efforts de stabilisation en Gambie et dans toute la sous-région.», a déclaré Stephan Röken, l’ambassadeur allemand à Dakar à la presse locale.

«L’autre raison qui motive cette visite, c’est la présence économique un peu faible.», a-t-il ajouté.

L’encouragement des entreprises allemandes à investir en Afrique est en effet l’un des axes majeur du «plan Marshall pour l’Afrique» et de l’initiative «Compact with Africa» lancés en 2017 par l’Allemagne, qui assurait alors la présidence du G20. Ces deux programmes visent d’un côté à permettre au premier exportateur européen de rattraper son retard en matière de coopération économique avec l’Afrique par rapport à la Chine, aux Etats-Unis, à la France, à la Grande-Bretagne, et même à certains pays émergents comme l’Inde, le Brésil et la Corée du Sud, et d’un autre côté, à retenir les migrants économiques africains chez eux.

«Les migrations clandestines sont un autre sujet majeur à aborder au cours de cette tournée africaine, et l’une des raisons pour lesquelles l’Allemagne s’implique de plus en plus en Afrique.», a ouvertement indiqué Mme Merkel dans un podcast vidéo publié dimanche dernier.

Ecofin