Algérie : Un avion militaire s’écrase à Boufarik, près d’Alger faisant plus de 257 morts

Peu après son décollage, un avion militaire algérien s’est écrasé près de l’aéroport de Boufarik, à une trentaine de kilomètres d’Alger, mercredi matin. La protection civile évoque un bilan provisoire de 257 morts.

Un avion militaire algérien s’est écrasé, mercredi 11 avril, peu après son décollage vers 8 heures locales, près de l’aéroport de Boufarik, à une trentaine de kilomètres au sud d’Alger, ont annoncé l’agence d’État APS et des télévisions locales.

Les médias algériens évoquent une centaine de militaires à bord. Au moins 257 Personnes ont été tuées, selon un bilan provisoire de la protection civile.

L’avion est un Iliouchine IL-76, un appareil militaire de fabrication soviétique puis russe, capable de transporter environ 120 passagers. L’avion se dirigeait vers Oran puis Tindouf.

 Enquête en cours

« Le chef de l’état-major de l’armée algérienne Ahmed Gaïd Salah, s’est rendu sur les lieux et il a ordonné une enquête sur le crash qui a chuté juste après son décollage », précise le journaliste d’El Watan, Fayçal Metaoui, interrogé par France 24.

Sur les images retransmises par une chaîne algérienne, on voit une fumée noire s’élever aux abords d’une autoroute ainsi qu’une foule de badauds et de responsables de la sécurité se tenant dans un pré aux alentours du site du crash.

« L’avion s’est crashé sur une ferme, il a évité de justesse l’axe routier qui relie Alger à Oran », précise le journaliste. « Plus de 70 véhicules de la protection civile sont sur les lieux. Beaucoup d’axes routiers sont fermés pour laisser les secours passer ».

Le dernier accident d’un avion militaire en Algérie remonte à février 2014, dans une zone montagneuse de la province d’Oum El-Bouaghi, dans l’est de l’Algérie, en raison d’une tempête de neige. Soixante-dix-sept personnes avaient été tuées.

Source France24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *